rechercher

Un réseau routier sûr et efficace est une exigence essentielle pour toute collectivité. L’Union européenne a lancé une stratégie «vision zero» afin d’atteindre zéro victime, mort et blessé grave, liées à la circulation d’ici 2050.

Avec le soutien de Luxinnovation, HITEC a souhaité y contribuer en rejoignant le projet 5G-Safe-Plus, visant à fournir aux véhicules, usagers et tierces parties, des services avancés, fiables et évolutifs dans les situations urgentes de sécurité routière. Ceci grâce aux nouvelles communications cellulaires 5G.

 Un projet international ambitieux

Le projet 5G-Safe-Plus est un projet international d’une durée de 3 ans qui prend fin en juin 2023. Il rassemble des partenaires finlandais, roumains, canadiens et luxembourgeois. Il a pour but l’étude, la mise en œuvre et l’utilisation à grande échelle de services avancés de météorologie routière, de sécurité, d’entretien des routes et de navigation grâce à des capacités de mise en réseau des sources d’informations et aux outils de communications cellulaires 5G.

Il s’appuie à la fois sur les données des capteurs embarqués des véhicules d’aujourd’hui, ou sur les équipements dynamiques des autoroutes (y compris les caméras) qui permettent d’offrir divers services avancés: détection automatique d’incidents, véhicules en panne et, dans certains contextes, détection de vent fort, de fortes pluies ou de routes glissantes. Leur utilisation pourrait permettre d’optimiser les interventions d’entretien des routes et d’améliorer le processus de prévision météorologique. L’objectif est de tester un panel de cas pratiques en vraies conditions et en temps réel.

Jusqu’à présent, l’adoption de tels services «critiques» souffraient de moyens de communications peu performants. La 5G devrait y apporter une première évolution avec une latence très faible et une bande passante dédiée (le slicing). Pour assurer une transition en douceur vers un «monde 5G» et maximiser la fiabilité, le projet envisage des environnements de réseaux hybrides, notamment 4G/LTE, 5G, ITS-G5 et la communication par satellite, par exemple. L’idée est de connecter tous les intervenants concernés les uns aux autres via le moyen de communication le plus optimal.

Cependant, cette connectivité a également augmenté les vulnérabilités de sécurité, faisant des cyberattaques dans les transports et des intrusions par des logiciels malveillants un problème crucial pour la vie des personnes. La prévention des menaces en temps réel constitue l’un des enjeux majeurs de ce projet.

 Des cas d’usages déjà opérationnels au Luxembourg

Plusieurs cas d’usages sont testés sur les 3 sites pilotes situés au Canada, en Finlande et au Luxembourg, dans le sud du pays. Les particularités du réseau luxembourgeois ont motivé l’implantation du site pilote à proximité d’un tunnel et d’un grand échangeur, une zone critique d’un point de vue de la gestion du trafic routier. Cette zone a l’avantage d’être couverte par le réseau 5G de Post. Cette situation privilégiée permet d’adresser les questions d’intervention sur le réseau routier pour les opérations de maintenance et de travaux courants à travers:

  • la détection automatique d’incident à l’approche de la zone critique,
  • la supervision de la maintenance en temps réel,
  • la connectivité hybride entre les modes de transmissions pour l’extension de la couverture du réseau de transmission,
  • les services critiques à très faible latence, en particulier l’interaction avec des usagers vulnérables (piétons par exemple).

Tous ces cas d’usages sont testés grâce à une plateforme C-ITS développée pour assurer des échanges d’informations précises, qualifiées et mis à jour au fil de l’eau. Située au centre de l’architecture d’équipements V2X, elle assure une connectivité performante pour un accès aux données de manière directe ou via le cœur de réseau à tous les acteurs intéressés.

 Des résultats préliminaires encourageants

Les résultats préliminaires de l’été 2022, montrent la possibilité de diffuser une alerte d’incident à un véhicule (I2V) en moins de 300 ms en utilisant les réseaux 4G/LTE et ITS-G5, contre plusieurs secondes par les méthodes traditionnelles. Cette valeur peut même atteindre environ 67 ms si on autorise une communication directe de véhicule à véhicule (V2V).

Ces résultats sont cohérents avec ceux des partenaires du projet. Les prochains tests devront confirmer des valeurs de l’ordre de 15 ms attendues avec l’utilisation de la 5G.

«Ces résultats sont très encourageants. Une telle solution technologique permet d’envisager une décision adéquate des gestionnaires routiers ou des usagers dans plusieurs situations critiques et faire gagner de précieuses secondes pour éviter des accidents ou des suraccidents » précise M. Djedai, Manager ITS and traffic chez HITEC Luxembourg.

À l’avenir, la généralisation de la 5G appliquée aux systèmes de transport intelligents facilitera l’adoption des véhicules automatisés et connectés de niveaux 4 et 5 (bus, navette, robot-taxi…) qui nécessitent des vitesses commerciales plus élevées en toute sécurité. «Mais, les projets qui s’intéressent aux échanges de messages coopératifs V2X entre le véhicule autonome et l’infrastructure sont limités car aucun standard n’est encore adopté. Ce sont ces problématiques que HITEC souhaite résoudre au sein de l’écosystème luxembourgeois» conclut M. Djedai.

 À suivre…

À Luxembourg, les tests vont se poursuivre en fin d’année dès réception des matériels compatibles avec les standards 5G les plus récents (URLLC Rel. 16) qui tardent à être disponible suite à la pénurie de composants électroniques.

Une certitude demeure: au terme du projet, les services du projet 5G-Safe-Plus pourront contribuer à l’ouverture des données de mobilité intelligente en temps réel grâce à leur disponibilité sous la forme de standards interopérables et ainsi favoriser l’échange avec des tierces parties publics et privés pour envisager le développement d’autres services innovants.

«HITEC démontre la capacité de l’écosystème luxembourgeois à contribuer sur l’échiquier européen à l’émergence d’une mobilité connectée, davantage autonome mais surtout plus sûre pour tous les usagers de la route», note Anthony Auert, le manager du Luxembourg AutoMobility Cluster de Luxinnovation.

Lire plus

Lancement de l'appel à projets du « Humanitarian Innovation Accelerator »

01-02-2023

À partir d'aujourd'hui, l'appel à projets pour le « Humanitarian Innovation Accelerator » (HIA) sera ouvert à des candidatures nationales et internationales pour promouvoir des solutions innovatrices au soutien du secteur humanitaire mondial. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 1 mars 2023.
Lire plus

Ouverture d'un nouvel appel à projets conjoint pour les technologies de la santé

01-02-2023

Le ministère de l'Économie, le Fonds national de la recherche (FNR) et Luxinnovation lancent un deuxième appel conjoint à partenariats publics-privés dans le domaine des technologies de la santé. Ce deuxième appel conjoint HealthTech offre la possibilité, par un rapprochement des experts recherche, business et les organismes de soin, de valider une technologie médicale digitale déjà au stade prototype. Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 31 mars 2023.
Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Un nouveau responsable pour le Luxembourg Creative Industries Cluster

20-01-2023

Le 16 janvier 2023, Kristian Horsburgh a rejoint Luxinnovation en tant que nouveau manager du Luxembourg Creative Industries Cluster. Passionné par l'intersection entre la créativité et le monde des affaires, il se réjouit d'aider le secteur à se développer davantage et à trouver de nouvelles synergies avec d'autres segments de l'économie luxembourgeoise.
Lire plus

Toutes les news

Fermer