rechercher

L’objectif du Conseil européen de l’innovation est de soutenir les innovateurs dans leurs efforts à haut risque, susceptibles de créer de nouveaux marchés et de stimuler l’emploi, la croissance et la prospérité en Europe. La Commission européenne a mis en place ce nouvel instrument afin d’aider l’Europe à retrouver une place de choix dans le domaine très concurrentiel de l’innovation.

Nous savons que la concurrence mondiale s’intensifie et que l’Europe doit renforcer sa capacité d’innovation et de prise de risques pour être compétitive», a expliqué Yuriko Backes, Chef de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, en ouverture de la présentation de ce jeudi, devant une cinquantaine de participants lors de l’ouverture de la manifestation.

«L’Europe excelle dans le domaine scientifique, mais doit faire beaucoup mieux en termes d’innovation créatrice de marché. Un tiers de toutes les publications scientifiques de haute qualité sont européennes, mais l’UE ne comptait, fin 2017, que 26 ‘start-ups Licorne’, alors que les États-Unis en comptaient 106 et la Chine 59.»

Un guichet unique pour l’innovation

C’est pourquoi la Commission européenne a mis sur pieds un nouveau dispositif de financement public destiné à faire grandir les idées les plus innovantes et en faire des réussites commerciales.

Ce soutien direct aux acteurs de l’innovation se fait via deux instruments de financement principaux : « Pathfinder », qui permet de développer les innovations radicales depuis le laboratoire vers le marché, à travers un programme ambitieux de recherche transdisciplinaire ; et « Accelerator », qui soutient le développement d’entreprises innovantes à très fort potentiel à travers des interventions financières et des conseils. L’initiative comprend une enveloppe financière de 2 milliards d’euros pour la période 2019-2020 couvrant l’ensemble de la chaîne d’innovation, avant d’être largement mise en œuvre dans le programme-cadre Horizon Europe pour l’innovation et la recherche (2021-2027).

«Le Conseil européen de l’innovation sera un guichet unique pour les innovations révolutionnaires ou disruptives», a indiqué Stéphane Ouaki, chef de l’Unité Instruments financiers au sein de la DG Recherche et l’Innovation de la Commission européenne, en charge du groupe de travail EIC.

«Nous sommes en train de changer la logique du financement fourni par l’EIC, car nous voulons être plus agiles et flexibles que dans les programmes de financement précédents, afin de développer des instruments qui correspondent aux besoins des entrepreneurs.»

Financement mixte: combiner subventions et fonds propres

Le financement européen en faveur de la recherche et de l’innovation est généralement assuré sous la forme de subventions. Cependant, l’Accélérateur est basé sur une toute nouvelle approche: le financement mixte. Ainsi, les entreprises peuvent demander des subventions d’un montant maximum de 2,5 millions d’euros, mais aussi un financement de type «equity» (fonds propres) jusqu’à un maximum de 15 millions d’euros. Les investissements en actions seront gérés par l’intermédiaire d’un fonds de titrisation spécialisé basé au Luxembourg et géré en collaboration avec le groupe Banque européenne d’investissement.

Les entreprises intéressées peuvent d’ores et déjà faire une demande de financement, car l’appel à propositions actuel de l’Accélérateur est déjà ouvert et prendra fin le 9 octobre 2019. Les sociétés luxembourgeoises qui souhaitent participer à l’appel peuvent demander un soutien financier pour couvrir leurs frais de préparation de la proposition. Pour être éligibles, elles doivent notifier à Luxinnovation leur intention de répondre à l’appel avant le 9 juillet prochain.

Complémentarité avec les programmes existants

Luxinnovation est le point de contact national pour le programme de financement européen au Luxembourg. Dans ce rôle, l’agence conseille et soutient les entreprises nationales – en particulier les PME – dans la conception de leurs projets d’innovation et de les orienter vers des instruments de financement appropriés tels que Horizon 2020 ou, à partir de 2021, Horizon Europe. «Ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation considérable des projets Horizon 2020, tant par les acteurs publics que privés luxembourgeois», a expliqué Sasha Baillie, la CEO de Luxinnovation. «Cela indique que l’alignement entre les stratégies nationales et européennes s’améliore et que les organisations luxembourgeoises deviennent plus compétitives.»

Mme Baillie a insisté sur la complémentarité entre les nouveaux instruments européens et les programmes nationaux existants, soutenus par le ministère de l’Économie ou le Fonds national de la Recherche. «Le projet pilote d’EIC s’inscrit bien dans la continuité des outils de financement nationaux, mais nous veillons aussi à regarder toujours au-delà du projet concerné, pour voir comment il s’intègre dans la stratégie et le développement global de l’entreprise», explique Mme Baillie.

«Pour les entreprises à fort potentiel de croissance visant à créer de nouveaux marchés – par exemple les diplômés du programme Fit 4 Start qui ont continué à développer leur activité et sont prêts à passer à l’échelle supérieure – l’outil EIC Accelerator pourrait constituer une prochaine étape très intéressante.»

Lire plus

Financer la prochaine bourse Marie Curie

02-07-2019

Le 13 juin dernier, Luxinnovation a organisé, en collaboration avec l'Université du Luxembourg et le Benelux chapter de l'Association des anciens élèves Marie Curie, un atelier de rédaction de subventions Marie Skłodowska-Curie Actions. Les participants ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le programme de bourses individuelles (IF), qui constitue une excellente option pour financer les chercheurs expérimentés qui viennent au Luxembourg.
Lire plus

NCPs CaRE: Luxinnovation montre la voie

20-06-2019

Luxinnovation a organisé, du 4 au 7 juin, une série d'ateliers, en tant que point de contact national pour le projet NCPs CaRE, dans les domaines du climat, de l'environnement, de l'utilisation efficace des ressources et des matières premières.
Lire plus

Horizon 2020: des opportunités de financement pour les bio-industries

13-06-2019

L'appel à propositions récemment lancé en faveur des bio-industries offre 135 millions d'euros de financement Horizon 2020 pour des projets visant à stimuler le développement du secteur des biotechnologies de l'Union européenne. Les entreprises et organismes de recherche intéressés peuvent déposer un dossier jusqu'au 4 septembre 2019.
Lire plus

Vers une recherche et une innovation axées sur les missions

12-06-2019

Le 6 juin dernier, Luxinnovation a organisé la conférence annuelle du TAFTIE, le réseau européen des agences d'innovation que l'agence nationale préside en 2019. Des représentants de 30 agences nationales de l'innovation se sont réunis au Château de Bourglinster pour discuter de la mise en œuvre de programmes de recherche et d'innovation axés sur les missions et visant à relever les grands défis sociétaux.
Lire plus

"Mon background dans la recherche m'est très précieux"

27-05-2019

Lorsque Charles Betz quitte le Luxembourg pour poursuivre ses études de biologie moléculaire à l’étranger, il s’imagine suivre une carrière académique internationale. Après avor étudié et travaillé en Suisse et aux Etats-Unis, Charles est finalement amené à tenter sa chance auprès de l’équipe spécialisée en financements européens de Luxinnovation.
Lire plus

Toutes les news

Fermer