rechercher

Les liens entre le Luxembourg et le Japon sont plus étroits qu’il n’y parait. Notamment quand il s’agit de la culture populaire nippone. Car le Grand-Duché ne compte pas seulement l’un des leaders mondiaux dans la conception et la réalisation de figurines haut de gamme inspirées de l’univers mangas, il accueille aussi l’un des partenaires clé de la Japan Expo.

Depuis 1999, cet événement est un immanquable pour tous les amateurs européens de la culture populaire japonaise. Pendant quatre jours, près de 250.000 professionnels et amateurs de mangas, jeux vidéo, arts martiaux, voire de mode ou de musique nippone se donnent rendez-vous au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte.

Or les organisateurs de l’événement confient, depuis deux ans maintenant, la création et l’animation de leur stand officiel à Infiniris, une start-up luxembourgeoise.

Une expérience immersive

Les développeurs d’Infiniris auront à disposition cette année un espace de 120 m2 – il était de 300 m2 l’année dernière – pour offrir une expérience de réalité virtuelle inoubliable. «Notre équipe de développeurs évoluent depuis 2013 dans le domaine du jeu vidéo et du divertissement. Ils font partie des pionniers de la réalité virtuelle», précise le business developer d’Inifiniris, François Scherer. «Ils ont notamment collaboré avec des grands noms comme Warner Bros ou Universal.»

Vu de l’extérieur, le stand ne sera pas forcément impressionnant. Il sera même très basique, avec des tables, des ordinateurs, des casques de réalité virtuel et des panneaux uniformes. «L’univers que nous construisons est virtuel et accessible avec des casques spéciaux. L’idée est d’offrir une expérience immersive aux visiteurs», explique Gaël-David Kallfass, en charge du projet pour Inifiniris. «Nous aurons aussi quelques panneaux verts, pour incruster des décors qui ne seront visibles que par le biais de la caméra d’un téléphone portable.»

Si les organisateurs de la Japan Expo font appel à Infiniris, c’est parce qu’ils connaissent depuis plusieurs années leurs développeurs, dont la réputation n’est plus à faire dans l’univers du jeu vidéo.

Les techniques du jeu vidéo adaptées à l’industrie

Infiniris est le résultat de la fusion de deux start-up. La première, Firis, a été créé en 2015 à Ellange Gare, près de Mondorf. La petite entreprise se positionne d’abord comme un bureau d’étude en électronique et informatique embarqués. Elle se rend toutefois rapidement compte que la réalité virtuelle et augmentée est un outil de plus en plus recherché dans l’industrie, notamment pour la formation des ouvriers aux pratiques de sécurité ou l’assistance à la maintenance des machines.

«Nous connaissions très bien les fondateurs d’une petite société française, InfiniVerse, qui développait des solutions de réalité virtuelle, mais dans le domaine du jeu vidéo et du divertissement», raconte François Scherer. «Nous avons donc réuni nos compétences pour développer des solutions sur mesure et de grande qualité graphique pour l’industrie.»

L’union de ces deux petites entreprises a donné lieu à la naissance de la start-up Infiniris, qui a aujourd’hui son siège au Luxembourg City Incubator, dans la House of Startups.

Un vrai support aux entreprises

Cette double expertise permet à l’entreprise de multiplier les projets d’envergure. Le dernier en date a été conçu avec le CEA Tech, la direction de la recherche technologique du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives français.

Plus récemment, Inifiris a signé un partenariat avec une société suisse pour étendre son expertise dans le secteur du bâtiment.

«Nous sommes tous Français, originaires de Lorraine, mais nous avons fait le choix dès le départ de créer notre société au Luxembourg», explique Nicolas Van Damme, le CEO d’Infiniris. «La taille du pays offre cet avantage de pouvoir accéder rapidement à de nombreux acteurs publics ou privés essentiels pour la croissance d’une entreprise. Qu’il s’agisse de la Chambre de Commerce ou de Luxinnovation, il existe un vrai support pour des structures comme la nôtre.»

Lire plus

De Fit 4 Start au Digital Tech Fund en toute sécurité

12-08-2019

La start-up luxembourgeoise Passbolt a développé une solution de gestion des mots de passe pour les entreprises. Arrivée au Grand-Duché un peu par hasard, elle a grandi en bénéficiant pleinement des avantages de l’écosystème.
Lire plus

ICT et industries créatives unissent leurs forces

19-07-2019

Les locaux de KPMG, au Kirchberg, ont accueilli, le mardi 9 juillet, la dernière édition en date du «Present Yourself» organisé sous forme de petit-déjeuner par le Luxembourg ICT Cluster. Un rendez-vous networking enrichi, cette fois ci, de la présence d’acteurs de l’industrie créative, afin d’élargir les horizons des uns et des autres.
Lire plus

Fit 4 Start se projette dans l’espace

08-07-2019

Pour la première fois depuis son lancement, en 2015, le programme d’accélération pour entreprises innovantes géré par Luxinnovation proposera un accompagnement sur-mesure à cinq start-up actives dans le secteur spatial. Les entreprises sélectionnées pourront notamment avoir accès aux données d’observation de la Terre fournies par le data center de la Luxembourg Space Agency (LSA).
Lire plus

Des pépites très convaincantes célébrées aux Fintech Awards

24-06-2019

The 4th edition of the Fintech Awards recognised the Luxembourg start-up Tokeny, which uses blockchain to issue security tokens. Microinsurance, cybersecurity and artificial intelligence were also highlighted in a pitch competition which was impressive for its quality.
Lire plus

Ujet -MTX: collaboration connectée

21-06-2019

En s’associant au fournisseur de solutions mobiles MTX Connect, Ujet entend donner une nouvelle dimension à ses scooters électriques, qui disposeront bientôt d’une configuration de connectivité identique quelle que soit la zone géographique où l’on se trouve.
Lire plus

Toutes les news

Fermer