rechercher

Marc Lis, quels ont été les temps forts de l’activité du Luxembourg Creative Industries Cluster au cours de ces six derniers mois?

«Nous avons évidemment été confrontés à bon nombre d’annulations, de décalages et de chamboulements en termes de planification d’événements et de projets.

Nous avons basculé une partie de ce programme en digital, avec l’organisation de webinaires qui ont visé trois objectifs. Premièrement, mettre en avant comment les créatifs font face à la crise sanitaire, en développant de nouveaux outils/services et en se réinventant.

Puis démontrer comment les créatifs peuvent être des ‘solution providers’ pour d’autres secteurs d’activités.

Et enfin, discuter des perspectives des industries créatives avec des experts internationaux, afin de ‘faire un pronostic’ sur l’évolution de ce secteur, qui était alors coté comme étant le secteur présentant le plus de potentiel de développement, avec une vitesse et un taux de croissance supérieurs aux autres secteurs économiques, comme en témoignent des études publiées par l’Unesco ou encore l’institut Oxford Economics.

Ces webinaires ont rencontré un vif succès, avec un total de près de 220 participants.

Nous avons évidemment continué notre activité de mise en relations des acteurs entre eux et nous avons, dans ce cadre, répondu à plus de 50 demandes sur les 6 premiers mois de l’année, dont la moitié pendant la pandémie.

Parallèlement, la communauté de notre cluster continue de grandir, avec près de 30 nouvelles entreprises qui nous ont rejoint depuis le début de l’année. Elles sont désormais plus de 550.

Quel impact le Covid a-t-il eu sur les industries créatives?

«Sur la base des retours d’expérience que nous avons reçu du terrain, cet impact est évidemment considérable et majoritairement négatif.

Traditionnellement, ce sont les branches créatives qui ‘souffrent’ le plus des coupes budgétaires en ces périodes de crise qui génèrent des incertitudes financières et économiques pour leurs clients.

En premier lieu, l’événementiel a été complètement bouleversé par cette crise sanitaire, mais des nouvelles idées et solutions sont déjà en train de porter leurs fruits. Il sera difficile de rattraper ce retard pour 2020, mais l’ingéniosité des créatifs leur aura permis, dans la plupart des cas, de limiter la casse.

Paradoxalement, les deux secteurs qui auraient dû être le plus sollicités – Marketing et Communication et Film & Audiovisuel – sont eux qui ont subi le plus d’annulations de commandes.

À l’inverse, les branches Digital Media et Interactive Media & Gaming ont connu un boom dans leur activité, compte tenu d’une grande demande vers des outils et solutions numériques.

Je reste optimiste pour la suite, car les mois, voire les années à venir, vont démontrer la capacité de résilience des industries créatives, même s’il est évidemment trop tôt pour établir des pronostics. On sait quand même, par exemple, que dans le secteur de la musique, le gérant de SACEM Luxembourg prédit que les suites économiques du COVID ne se ressentiront que début 2021 pour les compositeurs et les musiciens.

Il n’en reste pas moins vrai que même si les créatifs sont considérés comme des acteurs-clefs dans cette période actuelle, leur résilience sera évidemment étroitement liée à celle des entreprises des autres secteurs. Car si ces autres entreprises n’arrivent pas à franchir le cap, il y aura des répercussions directes pour les créatifs.

Quel a été votre rôle, en particulier, en tant que cluster manager, pour accompagner les entreprises dans cette période inédite? 

«Il a fallu, en premier lieu, rester plus que jamais à l’écoute du secteur et continuer à créer des synergies entre les industries créatives et d’autre secteurs. Nous, cluster managers, avons également été en première ligne pour conseiller les entreprises et attirer leur attention vers les aides étatiques, notamment dans le cadre du programme de relance Neistart.

Enfin, nous sommes toujours dans une dynamique de développement d’idées de partenariats et de collaborations pour lancer des projet ‘Flagships’ (projets phares) au bénéfice non seulement des entreprises, mais de l’ensemble du secteur voire de l’économie nationale.

Comment envisagez-vous la reprise des activités dans les prochaines semaines/mois?

«C’est difficile à dire à ce stade. Tout dépendra évidemment de l’évolution du Covid sur les prochains mois et d’un éventuel effet boule de neige. Si l’activité économique des autres secteurs subit un ‘refroidissement’, le secteur des industries créatives sera impacté en ligne directe.

Quel(s) est(sont) le(s) prochain(s) rendez-vous clés de votre cluster? de votre secteur?

«Au niveau du cluster, nous avons bon espoir de lancer très prochainement un projet intéressant, mais il est trop tôt pour en parler.

Pour ce qui est du secteur, je mentionnerai la prochaine édition des ‘Afterworks de la propriété intellectuelle’, qui se déroulera en octobre, avec deux webinaires très intéressants : ‘La propriété intellectuelle et créations en communication’ le 1er octobre et ‘IP valorisation in collaborative developments’ le 14 octobre.

Et puis il y aura, dans la foulée, une Creative week organisée par l’incubateur 1535 du 17 au 24 Octobre.»

Lire plus

« L'éco-conception repose sur la notion de cycle de vie»

23-10-2020

Orateur lors du webinaire de presentation du Circular by Design Challenge, le Pr Martin Charter, spécialiste international de l’économie circulaire, explique les enjeux du design circulaire.
Lire plus

Les nouveaux gradués et participants de Fit 4 Start annoncés

15-10-2020

Le ministre de l’Économie, Franz Fayot, et la CEO de Luxinnovation, Sasha Baillie, ont annoncé ce 15 octobre les noms des 20 start-up sélectionnées dans le cadre de la 10e édition du programme d’accélération Fit 4 Start. À cette occasion, le ministre a également dressé le bilan de ce programme, 5 ans après son lancement.
Lire plus

«Construire un meilleur vivre-ensemble» 

01-10-2020

Le directeur de l’Ordre des Architectes et Ingénieurs-conseils revient sur la remise des trophées de l’édition 2020 du Bauhärepräis OAI et sur les perspectives du secteur.
Lire plus

Des masques de protection made in Luxembourg

01-10-2020

La société Santé Services S.A. et les Hôpitaux Robert Schuman viennent d’obtenir toutes les certifications nécessaires à la commercialisation européenne de ses propres masques chirurgicaux.
Lire plus

«Il faut espérer une rapide reprise du marché»

29-09-2020

Pour le secteur des industries manufacturières, très touché par la crise, l’heure est désormais à la recherche de nouveaux débouchés.
Lire plus

Toutes les news

Fermer