rechercher

Une trentaine d’entreprises a répondu présent, le 7 février dernier, dans les locaux de Luxinnovation, pour la première réunion d’information régionale organisée par la FEDIL, partenaire historique de l’agence, à destination des entreprises industrielles.

Un exercice destiné à présenter, dans le détail, l’étendue des services et des accompagnements dont peuvent bénéficier les entreprises industrielles du pays de la part de la FEDIL et de Luxinnovation, notamment en matière de transformation numérique et d’innovation.

«La transformation numérique est un sujet horizontal et sectoriel, qui concerne toutes les entreprises», a rappelé René Winkin, le directeur général de la FEDIL. «Notre rôle est alors d’informer, d’inciter et d’accompagner les entreprises dans leurs démarches. Sans oublier un volet très important: celui de la cybersécurité.»

Projets communs…

À ce titre, la FEDIL est impliquée, avec Luxinnovation, dans des projets tels Digital 4 Industry (une initiative lancée dès 2016) ou la récente création, à l’automne dernier, du Luxembourg-Digital Innovation Hub, géré par l’agence nationale pour l’innovation. «Nous sommes également partenaires de l’incubateur InCub de Paul Wurth pour permettre aux entreprises membres de la FEDIL d’avoir un accès direct à la communauté InduTech», précise M. Winkin.

La Fédération des industriels a également développé, sur son propre site internet, un outil d’évaluation de cybersécurité. Il a été développé sur la base des résultats d’une étude menée conjointement par FEDIL-ICT et EY Cybersecurity. «Il s’agit d’un ensemble de 50 pratiques de sécurité permettant d’ouvrir la voie aux entreprises et organisations dans leur parcours de cybersécurité», explique M. Winkin. «Cet outil va aider les entreprises et les organisations à adopter une approche commune en ce qui concerne les objectifs et les exigences de sécurité sur le marché.».

Bien d’autres domaines sont couverts par les experts de la FEDIL. C’est le cas par exemple des questions d’efficacité énergétique. «Nous travaillons, avec les entreprises, sur des designs permettant de réduire les consommations d’électricité ou de gaz», explique Gast Trauffler, Responsable pour la politique industrielle à la FEDIL. «Cela peut se faire par exemple via des mécanismes de partage des risques dans le cas de grands investissements en vue de réduire la consommation d’énergie.»

Et de constater combien sont ambitieux les objectifs nationaux en matière de part d’énergie renouvelable dans la consommation totale d’énergie. «Nous en sommes actuellement à environ 10% et l’objectif pour 2030 est entre 23 et 25%. Il y a encore du pain sur la planche, donc!».

… et actions complémentaires

L’engagement de la FEDIL auprès des entreprises membres est évidemment très complémentaire de celui de Luxinnovation, dont les différents processus d’accompagnement sont très rodés et en perpétuelle évolution et adaptation. «Nos experts dans le domaine de l’innovation sont à l’écoute des idées et des projets d’innovation des entreprises, et les comprennent», explique Sasha Baillie, la CEO de Luxinnovation. «Ils sont à même d’orienter ces entreprises vers les outils RDI appropriés. En fonction de la complexité d’un projet, différentes aides financières peuvent être plus ou moins pertinentes, mais les critères d’éligibilité sont complexes et varient selon le type d’entreprises et de projets. C’est pour cela que nous offrons un soutien pour effectuer un travail d’analyse à 360° pour donner la bonne orientation et la bonne impulsion.»

Les régimes d’aides existants concernent les activités de R&D; les études de faisabilité; l’innovation et les procédés d’organisation (qui ne sont généralement pas accessibles aux grandes entreprises, sauf si elles développent un projet en commun avec une PME); l’innovation pour les PME ou encore les investissements en faveur de l’environnement. Ces régimes sont accessibles, pour les entreprises, au travers différentes voies. Les programmes de performance «Fit 4», gérés par Luxinnovation, en sont un exemple.

Cette séance d’information a également été l’occasion de mettre l’accent sur la Cluster Initiative gérée par Luxinnovation. «Dans les secteurs prioritaires définis par le gouvernement, nous identifions les entreprises qui y sont actives , les opportunités et les obstacles qui se présentent à elles», explique Sasha Baillie. «En étant à leur écoute, en captant leurs idées et leurs projets, et en les confrontant avec les compétences des acteurs de la recherche et des administrations publiques, nous pouvons faire avancer de grands projets», précise Sasha Baillie. «Au final, ces projets, qui peuvent évidemment aussi concerner le secteur industriel, seront aussi autant d’opportunités pour le développement de l’économie du Luxembourg et ce, de manière durable».

Lire plus

Le Küb en plein développement

17-02-2020

Il y a à peine quatre mois, le concept-store Küb a vu le jour à Dudelange. Retour sur une étape marquante dans le paysage du commerce dudelangeois.
Lire plus

Valuu.io: un guide en ligne pour investisseurs

12-02-2020

Passée par le programme Fit 4 Start en 2019, Valuu.io a lancé sa première offre commerciale en ce début d’année, avec une plateforme d’aide à l’investissement.
Lire plus

Le bois, toujours plus circulaire

10-02-2020

Le projet de recherche Interreg NWE Adhesive Free Timber Buildings a montré qu’il existait bon nombre de possibilités pour rendre encore plus éco-responsable les projets de construction en bois.
Lire plus

ExoAtlet sur la voie de la certification en Europe

05-02-2020

La start-up d’origine russe, repérée par Luxinnovation et hébergée au Technoport, s’apprête à vendre ses exosquelettes sur le marché européen.
Lire plus

Franz Fayot nouveau ministre de l’Économie

04-02-2020

Franz Fayot a été assermenté en tant que nouveau membre du gouvernement, aux fonctions de ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire et ministre de l'Économie.
Lire plus

Toutes les news

Fermer