rechercher

La mobilité connectée et autonome, cela reste encore pour beaucoup un fantasme. Mais les développements technologiques permettent déjà de toucher du doigt une réalité qui pourrait être celle de demain, ou d’après-demain.

Le projet-pilote européen 5GCroCo (5G Cross-Border Control) est l’un de ces projets de développement expérimental de mobilité connectée, coopérative et automatisée, mis en place entre le Luxembourg, l’Allemagne et la France pour fournir des services.

Il dispose d’un budget de 17 millions d’euros, dont 13 financés directement par la Commission européenne.

Ce projet s’inscrit dans la continuité de la présentation, au printemps 2019, dans la commune de Schengen, du projet de site expérimental transfrontalier numérique initié par Luxinnovation. Il ne pouvait pas y avoir meilleur endroit que cette commune, posée sur les trois frontières, pour présenter de nouveau, ce jeudi 21 octobre, les avancées de ce projet européen qui prendra fin en juin 2022.

Deux partenaires luxembourgeois

Deux entreprises luxembourgeoises, accompagnées par Luxinnovation, ont rejoint ce consortium 5GCroCo: Post Luxembourg et SEC Consult (intégré dans le groupe ATOS depuis le début de l’année). «Cela s’inscrit dans notre mission d’encourager et stimuler les entreprises à monter des projets collaboratifs et à les aider ensuite à intégrer de tels consortiums européens», explique Anthony Auert, le manager du Luxembourg AutoMobility Cluster chez Luxinnovation.

Post Luxembourg est l’un des trois opérateurs nationaux intervenant dans le projet (aux côtés de Orange, pour la France, et Deutsche Telekom, pour l’Allemagne), alors que SEC Consult intervient dans certaines questions liées à la cybersécurité.

«Dès le début du projet, Luxinnovation nous a conseillé sur les conditions-cadres officielles, ainsi que sur les spécificités des projets européens», témoigne Frank Trenz, précédemment Head of Business Development chez SEC Consult Luxembourg (et désormais Sales Manager Cyber Security chez ATOS Luxembourg PSF). «À leurs côtés, nous avons pu ainsi mettre notre savoir-faire au profit de ce fantastique projet».

Cas concrets

Au total, ce sont ainsi 24 partenaires, acteurs européens du secteur automobile et des communications mobiles (mais aussi des autorités de régulation), répartis sur sept pays, qui travaillent ensemble sur ce projet-pilote. Trois cas d’étude concrets ont donné lieu, ce jeudi, à quelques démonstrations en «live»: la conduite à distance, la génération et la diffusion en temps réel de cartes en haute définition et, enfin, l’évitement anticipé de collisions.

«Le principal défi réside évidemment dans la nécessité d’une connectivité sans interruption dans les zones frontalières», indique Dr. Dirk Hetzer (Deutsche Telekom AG / T-Systems International). «Le réseau 5GCroco n’est pas un réseau de production, mais un réseau de test/expérimentation. En tant que tel, il est optimisé pour l’agilité, ce qui permet d’essayer de nouvelles technologies et applications. Il permet en tous les cas de repousser les frontières.»

Les tests effectués depuis plus de deux ans ont permis d’établir que le réseau 5G était optimal pour réduire au maximum les temps de latence et augmenter la vitesse de transmission de données. «Nous avons développé ce projet sur un réseau spécifique, ce qui nous a permis de travailler sur des configurations dédiées et de tester de nouvelles fonctionnalités », explique Cliff Konsbruck, directeur de Post Telecom. «Cela nous permettra, le jour où ce réseau sera déployé en grandeur réelle, de disposer directement de tous les paramètres nécessaires».

La zone de test luxembourgeoise couvre un triangle entre Schengen, la Croix de Bettembourg et la frontière française au niveau de l’ancien poste frontière sur l’A3. Le groupe Post y a déployé, depuis 2019, des antennes 5G «ancienne génération», qui seront désinstallées après la fin du projet prévue pour juin 2022.

Le reste du réseau 5G, prévu de couvrir l’ensemble du territoire fin 2022-début 2023, bénéficiera donc de toutes les informations récoltées dans le cadre du 5GCroCo. Avec des bénéfices allant bien au-delà de la seule question de la mobilité. «La technologie 5G s’inscrit parfaitement dans le mouvement actuel de numérisation de l’économie et d’évolution vers l’industrie 4.0. Beaucoup de domaines, comme la santé, en tireront bénéfice. Prenons l’exemple des objets connectés: avec le réseau 4G, l’autonomie de la batterie des capteurs de ces appareils est au maximum d’une année. Avec la 5G, qui est moins énergivore, on passe à 10 ans.»

Horizon 2024

«Au début de l’année prochaine, le gouvernement lancera un nouvel appel à candidature auprès des entreprises luxembourgeoises», prévient M. Konsbruck. «Il s’agira d’identifier des applications futures de la technologie 5G et d’aboutir à la formation de nouveaux consortiums pour y parvenir».

Pour autant, dans le domaine de la mobilité, il faudra être patient, car la mise en œuvre, dans les véhicules de «Monsieur-tout-le-monde», des technologies présentées à Schengen n’est pas attendue avant 2024-2025. Elle dépendra aussi, dans bon nombre de cas, de l’évolution du cadre législatif.

«Actuellement, des tests sont en cours dans 7 couloirs bien définis», précise Jorge Pereira, Project officer du projet au sein de la Commission européenne. «À terme, d’ici à 7 ans, nous espérons atteindre 50 couloirs, afin de permettre de traverser toute l’Union européenne sans la moindre rupture de réseau.»

Lire plus

Digital, durable et humain

23-11-2021

Retour sur la session "phygitale" de la 4e Smart Manufacturing Week, qui a permis de faire le point sur les défis auxquels le secteur de la production industrielle est confronté.
Lire plus

Le secteur Manufacturing à la loupe

18-11-2021

Pour la première fois, une cartographie détaillée a été établie des entreprises relevant de l’écosystème de la production industrielle au Luxembourg.
Lire plus

Un tour de table de 10 millions de dollars pour SustainCERT

11-11-2021

Accompagnée par Luxinnovation et soutenue par les aides publiques aux activités de R&D, la société spécialisée dans la comptabilisation et la vérification des réductions de gaz à effet de serre s’est développée au Luxembourg et vient de boucler une importante levée de fonds pour l’aider dans son expansion.
Lire plus

Differdange se penche sur l’alimentaire durable

08-11-2021

Avec le soutien de Luxinnovation, la Ville de Differdange a intégré le projet européen FUSILLI visant à relever les défis de la transformation du système alimentaire.
Lire plus

Luxinnovation soutient le Prix d’excellence de la Fondation Enovos

02-11-2021

Le vendredi 29 octobre, six lauréats en fin d’études d’ingénieur ont été récompensés pour la qualité de leur travail de Master, en présence d’un représentant de Luxinnovation.
Lire plus

Resources all news

Fermer