rechercher

Le Luxembourg est régulièrement en première ligne dans le cadre de projets européens. C’est le cas pour Phoenix, projet d’innovation financé par le programme-cadre Horizon 2020, et qui vise à la création d’un banc d’essai d’innovation ouverte pour les phases précliniques du développement de nanomédicaments.

Il s’agit, concrètement, de médicaments qui utilisent la nanotechnologie (l’utilisation de la matière à l’échelle atomique, moléculaire et supramoléculaire à des fins industrielles) sous une forme ou une autre.

C’est au Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), et plus précisément au Dr Tommaso Serchi qu’a été confiée la coordination de la partie recherche de ce projet. Il travaille en étroite collaboration avec le Dr Nazende Günday-Türeli, de MyBiotech (en Allemagne, près de Sarrebruck), en charge de la coordination scientifique.

Un point d’entrée unique

«Ce projet englobe les tests (in vitro et in vivo), la production dans des conditions de bonnes pratiques de fabrication, la formulation, la caractérisation, etc. », précise le Dr Serchi. « Pour cela, le projet va développer et démontrer un portefeuille de services et établira un point d’entrée unique qui reliera les fournisseurs de services au marché. »

L’ensemble de tous ces services, depuis le développement jusqu’à la commercialisation, est prévu d’être mis à la disposition des PME, des start-ups, des laboratoires de recherche et des utilisateurs intéressés.

Le projet Phoenix, démarré au printemps 2021, prendra fin en 2025 et est doté d’une enveloppe globale de 14,45 millions d’euros, dont 11,1 millions financés par l’Union européenne. Il rassemble, outre le LIST, dix autres partenaires du monde universitaire et industriel venus d’Allemagne, d’Autriche, de Croatie, d’Espagne et des Pays-Bas.

« L’association Phoenix, qui servira de point d’entrée unique, est en train d’être créée et elle commencera ses opérations dans un futur proche », indique le Dr Serchi. « Le portefeuille de services est en cours de mise à jour et validé sur des cas tests sélectionnés. Nous lancerons prochainement un appel pour des cas-tests supplémentaires « pro-bono », afin de tester les besoins du marché et d’obtenir un premier retour du terrain. »

Identifier le besoin

Le LIST est habitué à répondre à des appels à projets dans le cadre des programmes européens avec, au final, la participation à 59 projets et un financement total de 24 millions d’euros dans le cadre d‘Horizon 2020. Pour Horizon Europe, le LIST participe déjà à 6 projets sélectionné pendant la première année du programme.

« Il est difficile de savoir à l’avance quelles sont les chances qu’un projet soit retenu ou pas », témoigne le Dr Serchi. « Cela dépend de beaucoup de critères : le temps de préparation, le niveau de compétences des équipes, la personnalité de l’évaluateur. En cas d’échec, ce n’est qu’à la lecture du rapport d’évaluation final que l’on comprend les faiblesses du dossier ».

S’engager dans une soumission de projet pour un programme-cadre tel qu’Horizon Europe ne s’improvise évidemment pas. Mais même si le taux de réussite est loin d’être garanti, les entreprises ont beaucoup à apprendre d’une telle démarche, à condition qu’elle corresponde à un réel besoin. « Souvent, le côté bureaucratie et les aspects de propriété intellectuelle sont deux gros freins pour les entreprises à se lancer », constate le Dr Serchi. « Mais ce sont deux aspects qu’il est possible de gérer facilement. À partir du moment où un projet correspond à un intérêt concret – par exemple pour le développement d’un produit ou même le développement à long terme de l’entreprise – ça vaut le coup de se lancer, en étant bien accompagné. »

L’importance du réseau

Quelle est alors la meilleure stratégie à adopter ? Selon le Dr Serchi : « Disposer d’un réseau solide, constituer une équipe expérimentée de rédacteurs et… soumettre beaucoup de projets ! »

Une stratégie que Stefano Pozzi Mucelli, Head of European R&D and Innovation Support chez Luxinnovation, approuve à 100%. « Il est essentiel de développer un réseau, d’identifier les meilleurs collaborateurs et de prendre du temps pour adresser tous les aspects de la proposition, qu’ils soient administratifs ou scientifiques. »

L’équipe pluridisciplinaire du département European R&D and Innovation Support de Luxinnovation, est spécialisée dans l’accompagnement de toutes les entreprises et chercheurs tout au long du cycle de vie des projets. « Nous analysons les statistiques des appels précédents, nous identifions les politiques et les réseaux les plus performants et nous conseillons sur les éléments de gestion et les questions de propriété intellectuelle, afin d’augmenter les chances de succès des projets », résume M. Pozzi Mucelli. Pour la seule année 2021, 49 projets européens impliquant 55 participants luxembourgeois ont reçu un total de financement de 17 millions d’euros de la part de la Commission européenne

Lire plus

La «Petite maison» officiellement inaugurée

22-09-2022

Fruit d’un travail collaboratif intense, ce bâtiment érigé à Belval est un modèle en termes de circularité et de… déconstruction.
Lire plus

Appel conjoint Calcul Haute Performance: sessions d'information

21-09-2022

Une série de webinaires expliquera comment préparer les candidatures afin de répondre à l'appel conjoint pour des projets HPC.
Lire plus

DIH ON TOUR, c’est parti!

20-09-2022

Présentée fin août, la deuxième saison de l’initiative itinérante de promotion d’Industrie 4.0 a officiellement débuté ce mardi à Hosingen.
Lire plus

Une boutique permanente pour On.perfekt

02-09-2022

La coopérative On.perfekt, qui a participé à la première édition du Circular by Design Challenge, va concrétiser, début septembre, son projet de base: ouvrir un magasin fixe pour y vendre fruits et légumes qui ne correspondent pas forcément aux standards que l’on retrouve dans les commerces traditionnels.
Lire plus

Lancement de la 13e édition du programme d'accélération Fit 4 Start qui cible les start-up axées sur la technologie et les données

23-08-2022

La 13e édition de Fit 4 Start vient d’être officiellement lancée. Le programme-phare d'accélération de start-up, initié par le ministère de l'Économie et géré par Luxinnovation, cible les entreprises innovantes, axées sur la technologie et les données.
Lire plus

Resources all news

Fermer