rechercher

 

Créer un environnement sécurisé et de confiance où les entreprises, les centres de recherche et les organisations publiques peuvent générer de la valeur à partir des données tout en respectant pleinement les exigences de sécurité, de confidentialité et de vie privée est un défi majeur pour l’Europe. L’initiative Gaia-X s’attaque à cette tâche importante.

«Gaia-X est parfois comparé à l’initiative Airbus, qui a été lancée conjointement par des entreprises aérospatiales françaises et allemandes pour produire des avions de ligne à une époque où aucun acteur européen ne pouvait rivaliser avec les fabricants américains par lui-même», a déclaré Sasha Baillie, la CEO de Luxinnovation, lors de l’ouverture de l’événement Schengen-X. «Le reste, c’est de l’histoire. Airbus est devenu une entreprise et est aujourd’hui le deuxième plus grand fabricant mondial d’avions commerciaux. Bien qu’il n’y ait pas de plan pour transformer Gaia-X en une entreprise, l’initiative a la même ambition de mobiliser les principaux acteurs de manière ascendante et de trouver des solutions concrètes qui renforceront les capacités de données de l’Europe.»

Gaia-X: permettre des écosystèmes digitaux décentralisés de confiance

Ulrich Ahle, CEO de la Gaia-X European Association for Data and Cloud AISBL, a confirmé que le projet Airbus a effectivement été une source d’inspiration lors du lancement de Gaia-X. «La vision de Gaia-X est de permettre des écosystèmes digitaux décentralisés de confiance qui offrent des solutions pour générer de la valeur à partir des données, de manière à ce que les acteurs européens puissent rivaliser à l’échelle mondiale», a-t-il déclaré. «Nous travaillons à la création d’écosystèmes digitaux connectés qui construisent des ponts entre les données d’une part, et les infrastructures utilisées pour traiter les données d’autre part.»

Nous travaillons à la création d’écosystèmes digitaux connectés qui construisent des ponts entre les données et les infrastructures utilisées.

Un composant central de Gaia-X est la création d’espaces de données thématiques axés sur des domaines tels que la santé, l’espace, la mobilité et l’énergie. Ces espaces de données fourniront des plates-formes sûres et sécurisées pour échanger et donner accès à des données entre des partenaires de confiance qui adhèrent aux mêmes normes et directives de haut niveau. «Notre ambition est que seulement 20% des normes d’espace de données soient spécifiques à un domaine. Les 80% restants devraient être les mêmes afin de garantir que les données de différents domaines soient entièrement interopérables», a expliqué M. Ahle. Dans le même temps, il a souligné que pour réussir, une infrastructure cloud fédérée basée sur les valeurs européennes est nécessaire. En utilisant une approche ascendante, Gaia-X définit les règles, les labels et les cadres pour mettre en place une telle infrastructure.

L’importance de la souveraineté digitale

Panel discussion about digital sovereignty at the Schengen-X eventUne grande partie de l’infrastructure cloud disponible aujourd’hui est fournie par quelques grands groupes internationaux tous issus de l’extérieur de l’Europe. Gaia-X a l’ambition de permettre une infrastructure qui donne à l’Europe une souveraineté digitale. Mais que signifie cela, et pourquoi est-ce si important ?

«Nous avons besoin de la souveraineté digitale pour protéger les intérêts et les valeurs européens», a souligné Raluca Peica, directrice générale de l’information à la Cour de justice européenne. «Cela signifie protéger des données qui peuvent avoir une valeur élevée et disposer d’une infrastructure de confiance où ces données peuvent circuler.»

Pour moi, la souveraineté digitale signifie être capable de prendre des décisions éclairées et autodéterminées par nous-mêmes, de la manière dont nous le voulons.

«L’Europe était autrefois à la pointe dans le domaine de l’informatique avec des entreprises informatiques et des fabricants dans pratiquement tous les pays. Au fil du temps, la plupart de ces activités ont déménagé dans d’autres parties du monde. La pandémie de COVID a été une grande révélation: lorsque les chaînes d’approvisionnement mondiales ont été rompues, nous avons vu que l’Europe a perdu sa capacité à agir seule dans le domaine digital», a déclaré Anders Dam Jensen, directeur exécutif de l’entreprise commune EuroHPC. «Construire une souveraineté technologique et digitale signifie regagner cette capacité perdue.»

Peter Kraemer, directeur des solutions de souveraineté des données chez Capgemini, a souligné que la souveraineté digitale englobe tous les aspects de l’infrastructure: cloud, edge, stockage et calcul. «Pour moi, la souveraineté digitale signifie être capable de prendre des décisions éclairées et autodéterminées par nous-mêmes, de la manière dont nous le voulons», a-t-il déclaré. «Cela signifie que nous devons être ceux qui proposent des solutions garantissant notre souveraineté.»

Cependant, il a également souligné que les solutions européennes ne devraient pas être construites en isolation, mais intégrées dans des écosystèmes mondiaux et utilisées pour gérer les données qui circulent au sein des chaînes de valeur mondiales.

S’attaquer aux défis transfrontaliers

Organisé par Luxinnovation, qui accueille le hub régional Gaia-X au Luxembourg, l’événement Schengen-X a été conçu en collaboration avec les coordinateurs nationaux Gaia-X de la Belgique, de la France, de l’Allemagne et des Pays-Bas, les cinq pays de l’UE qui ont été les premiers signataires de l’Accord de Schengen.

La deuxième journée de l’événement sera consacrée à la démonstration de projets concrets par divers acteurs européens pour créer des espaces de données communs dans différents secteurs, notamment la finance, la santé, la mobilité, l’agriculture, et bien d’autres.

En organisant Schengen-X, nous voulons reproduire le même sentiment de coopération sur la voie de l’Europe vers une infrastructure cloud fédérée.

«Schengen est devenu le symbole de la liberté de circulation au sein d’une Europe sûre», a déclaré Mme Baillie. «En tant que l’un des plus petits Ralf Hustadt, Luxinnovation, speaks at the Schengen-X eventpays de l’UE avec une population très internationale et la moitié de la main-d’œuvre composée de travailleurs transfrontaliers, le Luxembourg vit, ressent et respire chaque jour ce que signifie réellement se déplacer librement, mais en toute sécurité. En organisant cet événement Schengen-X au Luxembourg, nous voulons reproduire le même sentiment de coopération sur la voie de l’Europe vers une infrastructure cloud fédérée.»

Schengen-X est organisé en parallèle avec le Data Summit Luxembourg, l’événement de lancement des Luxembourg National Data Services (LNDS). «Ce matin, lors du lancement du LNDS, nous avons vu beaucoup de données interopérables en cours de création, qui sont essentiellement le nouveau carburant dont nous entendons beaucoup parler», a déclaré Ralf Hustadt, Special Advisor on Digitalisation, Data Economy and Gaia-x chez Luxinnovation. «Cet après-midi, nous avons jeté un coup d’œil sous le capot du ‘moteur’ Gaia-X nécessaire pour générer de la valeur à partir de ces données. Rejoignez-nous demain lorsque nous montrerons où vous pouvez conduire et ce que vous pouvez faire avec les données dans un contexte transfrontalier une fois que le moteur sera en marche.»

Crédit photos: Luxinnovation/Sophie Margue

Lire plus

Les atouts de la chaleur fatale.

29-02-2024

Un séminaire organisé fin mars par Luxinnovation sur la thématique de la chaleur fatale et de son utilisation, permettra de mieux comprendre les énormes gains possibles en termes d'efficacité énergétique et de rentabilité
Lire plus

European Digital HealthTech Conference 2024 J -75!

29-02-2024

Inscrivez-vous à une conférence unique explorant les défis de la mise sur le marché des technologies de la santé et leurs solutions du 14 au 15 mai 2024 au Luxembourg. Un appel à speakers est également ouvert jusqu'au 16 avril.
Lire plus

Mission officielle en Belgique

28-02-2024

La mission en Belgique aura lieu du 16 au 18 avril 2024. Au programme : séminaires sectoriels et réunions B2B, opportunités de réseautage et bien plus encore. Inscrivez-vous avant le 15 mars.
Lire plus

Étude des capacités de recherche sur la transition énergétique au Luxembourg

22-02-2024

Une analyse récente de Luxinnovation offre un aperçu des capacités des organisations de recherche publiques du Luxembourg liées à la transition énergétique.
Lire plus

Lex Delles: «Luxinnovation, un partenaire-clé»

31-01-2024

Le nouveau ministre de l’Économie, des PME, de l’Énergie et du Tourisme a pour priorité de renforcer l’économie luxembourgeoise. Cela passera par une collaboration toujours plus étroite avec l’agence nationale d’innovation. 
Lire plus

Toutes les news

Fermer