rechercher

Monsieur Link, Comment Luxinnovation est-elle impliquée dans les activités de Défense?

« En 2020, la Direction de la Défense luxembourgeoise a mis en place une collaboration avec Luxinnovation afin d’aider l’industrie luxembourgeoise à accéder au marché européen de la défense, notamment dans le cadre de programmes de renforcement des capacités et des technologies et d’initiatives telles que le Fonds européen de défense et l’Agence européenne de défense.

Parallèlement, la Direction luxembourgeoise de la Défense s’est engagée auprès du ministère de l’Économie et du ministère de la Recherche afin de canaliser les dépenses de la Défense vers des projets de R&D et d’innovation de l’industrie et de la recherche luxembourgeoises qui peuvent contribuer à la sécurité et à la défense européennes. Ceci afin de renforcer la position de l’industrie et de la recherche luxembourgeoises dans le cadre des efforts de l’UE et de l’OTAN pour accroître la sécurité et les capacités de défense européennes.

Avec le soutien de Luxinnovation, le premier appel conjoint de défense sur les technologies à double usage dans les domaines de l’espace et des matériaux a été lancé le 3 juin 2022. Luxinnovation organisera une session d’information le 10 juin afin de présenter l’appel à propositions à l’industrie luxembourgeoise.

Quelle a été l’expérience jusqu’à présent?

«Depuis le début des activités de l’industrie de la Défense de Luxinnovation en avril 2021, on peut certainement noter qu’il y a déjà eu un fort intérêt de la part de l’industrie luxembourgeoise. Notre mission intègre en effet plusieurs aspects contribuant à la mise en place d’un écosystème de l’industrie de la défense au Luxembourg: 4 activités opérationnelles (nationales, Agence européenne de défense-EDA, Fonds européen de défense-EDF et OTAN); la création d’une communauté de l’industrie de la défense au sein des secteurs prioritaires du Luxembourg, ainsi que la promotion des capacités technologiques du Luxembourg dans le domaine de la défense au niveau international.

En ce qui concerne ces deux derniers points, de grands efforts ont été déployés au cours des derniers mois, ce qui a permis de créer le tout premier pavillon luxembourgeois à Eurosatory 2022, le plus grand salon européen de la défense et de la sécurité, avec un total de 5 exposants et 10 co-exposants de l’industrie nationale.

L’autre résultat clé qui a été atteint est l’établissement du premier catalogue luxembourgeois de l’industrie de la défense, qui comprend 46 entreprises et organismes de recherche, et qui sera publié pendant Eurosatory 2022.

Démontrer aux autres pays du monde que l’industrie luxembourgeoise dispose d’excellentes technologies qui peuvent alimenter la base industrielle et technologique de défense de l’UE (EDTIB) est une contribution essentielle à la promotion de la capacité d’innovation du Luxembourg et permet un accès plus rapide à la chaîne de valeur de défense de l’UE.

Vous avez mentionné l’appel national conjoint ainsi que les activités européennes (EDA, EDF). Pourriez-vous nous parler de l’opportunité qu’ils représentent et de la manière dont ils pourraient éventuellement s’intégrer à l’OTAN?

«L’appel d’offres national conjoint et les initiatives européennes s’inscrivent dans la même stratégie, qui consiste à aider notre industrie, dans un premier temps, à acquérir la visibilité et la confiance nécessaires auprès de la direction de la Défense, afin d’être mieux préparée à s’engager auprès de maîtres d’œuvre tels que Leonardo, Thales, Airbus&Defence et les ministères de la Défense des pays européens, qui seront finalement les utilisateurs finaux et les acheteurs de leurs solutions.

L’AED et EDF constituent une plateforme cible afin de garantir que l’industrie luxembourgeoise puisse intégrer la chaîne de valeur de la défense de l’UE. Étant donné que la plupart de nos entreprises et organismes de recherche sont actifs dans le domaine civil, l’accent mis sur les technologies à double usage est essentiel pour fournir à notre industrie un premier point d’entrée dans la défense.

Une fois que l’industrie luxembourgeoise se sera établie au sein de l’AED et d’EDF, l’étape consistera à accéder aux programmes d’acquisition de l’OTAN. L’OTAN, avec les États membres de l’UE comme partenaires solides, représente un utilisateur final cible clé.

Quelles sont les prochaines étapes?

«Nous avons réussi à établir les bases permettant à notre industrie de s’engager dans l’écosystème de la défense et à créer les instruments nécessaires pour que notre industrie obtienne une plus grande visibilité, tant au niveau national (appel conjoint à la défense) qu’international (Eurosatory).

Soutenir la communauté industrielle de la défense existante tout en gardant les portes ouvertes pour intégrer de nouveaux acteurs innovants sera un défi majeur.

Notre industrie est déjà très active au sein de l’AED et du FED, et nous nous attendons également à un grand intérêt pour l’appel conjoint de défense récemment lancé, qui doit devenir un instrument récurrent pour le développement de la R&D à double usage. La Direction de la Défense s’est en effet engagée à quadrupler ses dépenses de R&D jusqu’en 2024.

Le Luxembourg a ses secteurs stratégiques prioritaires. Par nos activités, nous entendons soutenir la voie empruntée et offrir à notre industrie de nouvelles possibilités – par le biais de la défense – d’innover et de se diversifier.

Cela signifie également créer davantage de synergies avec le domaine civil, dans des domaines tels que l’espace, la cyberdéfense ou la défense verte, ainsi que tirer parti des compétences existantes pour les amener à un niveau supérieur et accroître ainsi l’attractivité de l’écosystème d’innovation luxembourgeois.»

Lire plus

Lancement de l'appel à projets du « Humanitarian Innovation Accelerator »

01-02-2023

À partir d'aujourd'hui, l'appel à projets pour le « Humanitarian Innovation Accelerator » (HIA) sera ouvert à des candidatures nationales et internationales pour promouvoir des solutions innovatrices au soutien du secteur humanitaire mondial. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 1 mars 2023.
Lire plus

Ouverture d'un nouvel appel à projets conjoint pour les technologies de la santé

01-02-2023

Le ministère de l'Économie, le Fonds national de la recherche (FNR) et Luxinnovation lancent un deuxième appel conjoint à partenariats publics-privés dans le domaine des technologies de la santé. Ce deuxième appel conjoint HealthTech offre la possibilité, par un rapprochement des experts recherche, business et les organismes de soin, de valider une technologie médicale digitale déjà au stade prototype. Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 31 mars 2023.
Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Un nouveau responsable pour le Luxembourg Creative Industries Cluster

20-01-2023

Le 16 janvier 2023, Kristian Horsburgh a rejoint Luxinnovation en tant que nouveau manager du Luxembourg Creative Industries Cluster. Passionné par l'intersection entre la créativité et le monde des affaires, il se réjouit d'aider le secteur à se développer davantage et à trouver de nouvelles synergies avec d'autres segments de l'économie luxembourgeoise.
Lire plus

Toutes les news

Fermer