rechercher

Avec l’allongement de la durée de vie et les progrès incommensurables réalisés en matière de médecine, que ce soit dans la prévention ou le traitement de certaines maladies, vieillir en bonne santé n’est plus une utopie. Il s’agit même, aujourd’hui, d’un axe de R&D particulièrement prisé.

D’autant plus que les personnes âgées nécessitent la réalisation d’actes spécifiques et adaptés, un suivi individuel renforcé (par des dispositifs médicaux ou non) et des organisations sociétales adaptées.

C’est ainsi que dans le cadre de l’initiative européenne Eureka, le plus grand réseau mondial de financement dans le domaine de la R&D et de l’innovation, un appel à projets est en cours pour le développement d’outils de santé numériques et de dispositifs intelligents pour promouvoir un tel vieillissement en bonne santé.

Eureka, clôture de l’appel le 5 août…

Le Luxembourg est partie prenante de cet appel à projet en tant que pays de financement. Les entreprises intéressées sont invitées à soumettre des propositions de projets de recherche appliquée et d’innovation dans différents domaines tels que les systèmes permettant de connecter des robots aux systèmes d’imagerie médicale afin de simplifier les procédures chirurgicales; les logiciels en tant que dispositifs médicaux (ou de diagnostics) intégrant l’intelligence artificielle; ceux permettant un meilleur diagnostic ou une meilleure thérapie; les services de santé numériques et de distribution intelligente de médicaments ou encore des solutions intégrant le big data afin de créer des offres de santé de précision favorisant des interventions préventives avant que les symptômes de la maladie ne se manifestent… Cette liste est évidemment non-exhaustive.

«Les entreprises luxembourgeoises intéressées à participer à cet appel doivent former un consortium avec au moins deux partenaires indépendants de deux autres des pays participants», précise Alexander Link, Advisor – Corporate R&D and Innovation Support chez Luxinnovation, le point de contact national et le coordinateur national en matière de projets européens.

Cet appel à projets Eureka se clôture le 5 août prochain. «Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de l’Économie pour identifier les partenariats possibles et les meilleures solutions existantes, afin de cerner le type d’aides et de financements auxquels les entreprises peuvent prétendre. Nous accompagnons tous ces projets en veillant à ce qu’ils puissent aboutir à un impact économique positif pour les entreprises», explique M. Link.

… et celle de AAL repoussée au 24 août

Eureka n’a pas le monopole du sujet. Le programme européen Active and Assisted Living (AAL) finance lui aussi des projets en partenariat avec l’industrie dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) afin d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées, tout en renforçant la base industrielle en Europe grâce à l’utilisation des TIC.

À la différence des projets Eureka, qui sont surtout adaptés aux développements technologiques, les projets AAL se concentrent davantage sur l’adaptation des solutions aux besoins des utilisateurs.

En février dernier a été lancé l’appel AAL 2020 sur le thème «Vieillir en bonne santé grâce aux solutions numériques». Initialement prévue le 22 mai, la date limite de soumission des dossiers a été reculée au 24 août, en raison du contexte de crise Covid-19. Du reste, les réponses technologiques à cette crise ont également été intégrés dans le périmètre de l’appel.

«Pour ce call AAL, il faut au moins trois partenaires indépendants de trois pays participants, dont une PME et une organisation de type ‘end-user’», indique Alexander Link. «Le Fonds national de la Recherche finance, par ailleurs, les organismes de recherche publics dans le cadre de l’AAL».

Toute entreprise intéressée à obtenir un support financier à travers l’initiative Eureka ou le programme AAL, afin de s’engager dans une démarche collaborative et de partenariats internationaux est invitée à se rapprocher de Luxinnovation et contacter Alexander Link.

Lire plus

Le marché du métavers, quel avenir ?

02-02-2023

Souvent considéré comme la prochaine itération d'internet, le métavers devrait jouer un rôle clé dans la transformation digitale de l'économie. Mais s'agit-il simplement d'un battage médiatique ou d'une tendance avec une réelle substance ? Nous avons rencontré Arnaud Lambert et Sara Bouchon chez Luxinnovation pour en savoir plus.
Lire plus

Lancement de l'appel à projets du « Humanitarian Innovation Accelerator »

01-02-2023

À partir d'aujourd'hui, l'appel à projets pour le « Humanitarian Innovation Accelerator » (HIA) sera ouvert à des candidatures nationales et internationales pour promouvoir des solutions innovatrices au soutien du secteur humanitaire mondial. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 1 mars 2023.
Lire plus

Ouverture d'un nouvel appel à projets conjoint pour les technologies de la santé

01-02-2023

Le ministère de l'Économie, le Fonds national de la recherche (FNR) et Luxinnovation lancent un deuxième appel conjoint à partenariats publics-privés dans le domaine des technologies de la santé. Ce deuxième appel conjoint HealthTech offre la possibilité, par un rapprochement des experts recherche, business et les organismes de soin, de valider une technologie médicale digitale déjà au stade prototype. Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 31 mars 2023.
Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Toutes les news

Fermer