rechercher

Plus de 230 acteurs privés et publics de la filière bois ont répondu positivement à l’invitation du Wood Cluster géré par Luxinnovation pour le deuxième Wood Cluster Forum, organisé à la Kulturhaus de Mersch. Mme Carole Dieschbourg, Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, a ouvert les discussions et mis l’accent sur l’importance du bois et notamment sur de la façon dont cette ressource locale doit est traitée. « Environ 750 000 m3 de bois sont produits chaque année dans nos forêts, une vraie richesse à protéger. Il est primordial d’empêcher la détérioration de l’état de nos forêts et d’en assurer une gestion durable pour qu’elles puissent remplir leurs fonctions écologiques, économiques et sociales ».

Avec une superficie d’environ 90.000 hectares, le Luxembourg possède un domaine forestier de premier choix. Ses forêts couvrent plus d’un tiers du territoire national, avec une très large proportion de feuillus (64 % de la surface totale) comparés aux résineux (36 %). La filière bois au Luxembourg est en constante évolution. Depuis l’entretien et l’exploitation des arbres dans les forêts jusqu’à l’utilisation par le consommateur final d’objets finis, les flux du bois illustrent la richesse et la grande diversité de cette filière qui constitue, de fait, un vivier d’emplois extrêmement variés et d’entreprises dynamiques.

Une chaîne de valeur quasi complète

Afin de comprendre toute l’étendue de la chaîne de valeur du secteur, le Wood Cluster en collaboration avec le département « Market Intelligence » de Luxinnovation ont présenté lors de cette conférence une cartographie détaillée du secteur bois. « Nous sommes partis du constat qu’ils existaient de nombreuses statistiques sur le secteur bois, mais peu qui permettaient une compréhension détaillée de la chaîne de valeur », explique Philippe Genot, Manager du Wood Cluster. L’objectif de cette étude est donc double : identifier l’ensemble des entreprises qui relève totalement ou partiellement de la filière bois et les catégoriser afin d’en déduire les forces et faiblesses du secteur.

« Nous sommes partis de l’idée de base que pour valoriser un secteur, il faut d’abord bien connaître l’écosystème local et les entreprises qui le composent », précise Sasha Baillie, CEO de Luxinnovation. « Notre département « Market Intelligence » a déjà testé ce service de mapping sur d’autres secteurs de manière fructueuse. Le marché du bois est en pleine évolution, porté par plusieurs facteurs positifs qui sont essentiels au bon développement de la filière. Nous pouvons le constater de manière très concrète au travers du travail de fond que nous effectuons chaque jour aux cotés de ces entreprises ».

Cette nouvelle étude sectorielle a permis l’identification de 1277 entreprises représentant un total de 19 000 emplois. 8 catégories d’entreprises ont été différenciées : exploitation forestière / négoce, scierie / transformation, industrie, énergie, architecte / ingénieur, construction / charpente, artisanat / menuiserie, commerce / divers.

« Ce qui ressort très fortement de cette analyse, c’est l’importance des entreprises qui relèvent du secteur de l’artisanat et de la menuiserie mais aussi de la construction bois. En termes d’emplois, ces deux secteurs totalisent environ 15 500 personnes, soit 81% de l’emploi total. Cependant, il est important de souligner qu’il existe des entreprises pour chacune des catégories de la chaîne de valeur. L’industrie et le secteur de l’énergie alimenté par des produits bois totalisent 5% des entreprises et 9% de l’emploi total du secteur », détaille Sara Bouchon, Head of Market Intelligence, Luxinnovation. « Nous avons mis à disposition du cluster une méthodologie et des outils pour analyser et mettre à jour ces données à intervalles réguliers afin d’être toujours au fait des actualités et tendances du secteur », précise-t-elle.

Ce travail de recensement profitera donc à l’ensemble des activités du cluster. Pour le manager du cluster, Philippe Genot, « cette base de données va permettre d’adapter les communications et de mieux cibler les actions du cluster selon la catégorie et le profil de l’entreprise ».

Collaborations sectorielles et innovation

Autre constat soulevé par la cartographie : la maturité des entreprises du secteur. 50 % des entreprises ont plus de 12 ans d’existence. Une présence sur le territoire non négligeable mais qui sous-entend aussi des enjeux de modernisation, de digitalisation et d’innovation pour ces entreprises. « C’est ici tout l’intérêt d’entreprendre des démarches d’innovation et des collaborations cross-sectorielles », explique Philippe Genot. De nombreux projets menés par le cluster ont d’ailleurs été présentés, l’occasion pour les acteurs d’en prendre connaissance et pourquoi pas d’y prendre part.

« L’industrie 4.0 joue un rôle essentiel dans le développement de la filière bois et dans ce contexte, la collaboration avec des entreprises d’autres clusters créer davantage de valeur ajoutée à chaque échelon de la chaine de transformation du bois », conclut Philippe Genot.

La parole a été donnée en fin d’après-midi à Pierre Goetschy, chargé d’affaires chez Prefalux, Jos Bollendorff et Philippe Schmit de SGI ingénieurs, Peter Stadler, CEO de Kronospan Luxemburg et Albert Goedert, Associé chez BENG architectes. Tous les cinq ont évoqué l’importance de l’innovation dans la filière bois et présenté leurs projets en collaboration avec les Clusters EcoInnovation, Manufacturing & Materials et Creative Industries.

Le mot de fin de ce deuxième Wood Cluster Forum est revenu à Claude Turmes, Ministre de l’Energie et de l’Aménagement du Territoire, qui a remercié le Wood Cluster et tous les membres pour leur participation active. Il a rappelé les actions de la politique du gouvernement en faveur de la construction durable, de la rénovation énergétique durable et des énergies renouvelables. « Le bois n’est pas une ressource infinie. Camille Gira avait initié un accord de travail, confirmé et signé par Mme la ministre, Carole Dieschbourg, entre les administrations de la Grande Région. Notre action va dans ce sens. Valoriser la filière bois, c’est travailler au-delà de nos frontières ».

Ça chauffe dans le secteur bois, un bon indicateur qu’une nouvelle dynamique est en marche.

Publication du Rapport Annuel 2018 de Luxinnovation07/05/2019

Lire la suite

Prix de l’Innovation dans l’Artisanat 2019 « The Hands of Innovation by Mutualité des PME »: Les 12 entreprises finalistes sont connues09/10/2019

Lire la suite
Fermer