rechercher

Michael Mossal (NTT Data Inc.), Ralf Hustadt (Luxinnovation), Isamu Yamada (Researcher – University of Tokyo), Nobuyuki Ogura (Ogura consulting) et Noburu Koshizuka (Chair, Data Society Alliance Professor

À l’occasion de cette visite à Tokyo, Luxinnovation a pu présenter la stratégie GAIA-X du Luxembourg à plusieurs parties prenantes au Japon. L’agence a pu explorer la stratégie japonaise en matière d’espaces de données et de partage de données, ainsi que des projets concrets entre le Japon et l’Europe.

Depuis 2022, une collaboration est active entre Data Society Alliance Japan et GAIA-X au sein de l’alliance DATA-EX. Plusieurs projets internationaux sont en cours, tels que Catena-X, un projet-phare conçu pour réguler l’échange de données entre l’industrie automobile et ses fournisseurs, avec une forte participation des acteurs allemands et japonais. Il est considéré comme l’un des plus grands succès des projets européens GAIA -X.

GAIA-X, une communauté ouverte

Noboru Koshizuka, le coordinateur Gaia-X pour le Japon, a souligné la nécessité de normes pour échanger des données de manière sécurisée entre le Japon et l’Europe. Sans pour autant suivre aveuglement les initiatives européennes en matière de réglementation de l’échange de données entre l’Europe et les pays tiers, M. Koshizuka a souligné que le Japon souhaitait être un partenaire souverain pour le Vieux continent.

«GAIA-X est une communauté ouverte dans laquelle tous ses membres où tous les membres, indépendamment de leur provenance géographique, peuvent contribuer à son élaboration en vue de créer un environnement dans lequel les données peuvent être partagées et stockées sous le contrôle des propriétaires et des utilisateurs des données», lui a répondu Ralf Hustadt, Special Advisor on Digitalisation, Data Economy and GAIA-X chez Luxinnovation. «Cela profitera non seulement à la collaboration entre les nations, mais favorisera également la création potentielle de normes futures».

Asai Kohataro (Data Society Alliance, Vice-président – Institut des ingénieurs en électronique, en informatique et en communication et conseiller technique chez Mitsubishi Electric, Corporate R&D), a, pour sa part, souligné les efforts actuels du Japon en matière de collaboration dans des projets de partage de données. Il a suggéré de s’associer en exploitant les bancs d’essai construits au Japon à cet effet, avec le soutien de NTT (Nippon Telegraph and Telephone, la société holding japonaise de télécommunications dont le siège est à Tokyo, l’une des plus grandes sociétés de télécommunications au monde en termes de chiffre d’affaires). Cela comprend, par exemple, la mise en place d’Eclipse Database Connector pour un échange sécurisé de données.

Michael Mossal (NTT Data Inc.), Ralf Hustadt (Luxinnovation) et Eiji Yoshida (NTT Data Corp.)

Collaboration avec NTT

Outre les discussions fructueuses qui ont été organisées à l’Université de Tokyo, Luxinnovation a également eu l’occasion de visiter, dans la capitale nippone, le NTT R&D Forum 2023 qui s’est concentré sur les technologies élémentaires d’IOWN (Innovative Optical and Wireless Network, réseau optique et sans fil innovant), lancé en mars de cette année, ainsi que sur la technologie d’IA générative.

En marge de cet événement, une rencontre s’est tenue avec Akira Sakaino et Koki Mitani, responsables des efforts autour des espaces de données dans le Centre d’innovation logicielle de NTT. Elle a permis de mesurer les efforts que l’opérateur de téléphonie déploie dans les espaces de données et l’échange sécurisé de données, jusqu’au niveau du chiffrement matériel pour construire une infrastructure de bancs d’essai sécurisée au Japon et un banc d’essai en Allemagne.

Enfin, une réunion au siège de NTT Data Japan avec Masaru Dobashi et Taichi Imura, en charge de la mise en œuvre de la vision de la recherche et développement dans la pratique, a conclu cette visite positive au Japon.

LXDS4H, un projet-phare en commun

«La conclusion des journées à Tokyo a été une première étape solide vers une collaboration étroite entre les efforts du Hub Gaia-X Luxembourg, LXDS4H, DATA-EX, l’Université de Tokyo, NTT Data Japan et NTT Research Inc., où les parties cherchent à partager des ressources et des bancs d’essai entre le Japon et le Luxembourg», résume Ralf Hustadt.

Le projet Lux-XDataSpace4Health (LXDS4H) a récemment été sélectionné par le ministère luxembourgeois de l’Économie pour représenter le Luxembourg en tant que projet phare GAIA-X en Europe.

Son objectif du projet LXDS4H est de devenir la base technique d’un échange sécurisé et réglementé de données de santé au Luxembourg et au-delà, tant en Europe qu’avec des pays tiers. Il répond aux exigences réglementaires en matière d’échange sécurisé de données, établit les bases conformes à la monétarisation des données de santé et permet de nouvelles possibilités de traitement médical en exploitant les données et l’IA.

Une alliance technologique s’est formée au Luxembourg autour de ce projet avec l’Hôpital Robert Schuman, le Luxembourg Institute of Health, en collaboration avec le Centre Hospitalier de Luxembourg, l’Institut National du Cancer (INC) et le Centre National de Recherche en Cancérologie Translationnelle), l’Agence eSante, le Luxembourg National Data Services et NTT Data Inc.

Le projet aboutira à une plateforme de data space pilotée par des cas d’utilisation qui permettra le déploiement facile de nouveaux cas d’utilisation de soins de santé au Luxembourg et au-delà.

Ce projet a déjà entamé le processus de certification pour devenir un projet phare GAIA-X. Il a été mis en avant sur la scène européenne lors du sommet GAIA-X les 9 et 10 novembre 2023 à Alicante, et il sera à l’honneur lors de l’événement Schengen-X le 4 décembre au Luxembourg.

«Nous sommes fiers que NTT au Luxembourg ait pu contribuer à construire un pont entre le Japon et le Luxembourg», se réjouit M. Hustadt. «La collaboration sur les espaces de données et Gaia-X entre les deux pays devient certainement une étape importante pour la collaboration entre le Luxembourg et le Japon. LXDS4H, en tant que projet phare au Luxembourg, bénéficiera certainement de cette collaboration.»

Lire plus

Étude des capacités de recherche sur la transition énergétique au Luxembourg

22-02-2024

Une analyse récente de Luxinnovation offre un aperçu des capacités des organisations de recherche publiques du Luxembourg liées à la transition énergétique.
Lire plus

Lex Delles: «Luxinnovation, un partenaire-clé»

31-01-2024

Le nouveau ministre de l’Économie, des PME, de l’Énergie et du Tourisme a pour priorité de renforcer l’économie luxembourgeoise. Cela passera par une collaboration toujours plus étroite avec l’agence nationale d’innovation. 
Lire plus

Le Luxembourg prêt à construire les scale-up de demain

29-01-2024

À l’occasion de la conférence 2024 du Digital Tech Fund, le ministre de l’Économie et la CEO de Luxinnovation ont évoqué le développement d’un programme impactant de soutien aux scale-up.
Lire plus

Propriété intellectuelle: le Fonds PME est reconduit

26-01-2024

Jusqu’au 6 décembre 2024, les entreprises peuvent économiser jusqu’à 6.000 EUR grâce aux dispositions de ce fonds initié par la Commission européenne.
Lire plus

IraSME: participer à des projets internationaux de R&D

22-01-2024

Les entreprises luxembourgeoises sont encouragées à participer à des projets de R&D transnationaux dans le cadre de l'initiative IraSME. Un appel à projets est ouvert jusqu'au 27 mars 2024. Un autre sera lancé en juin.
Lire plus

Toutes les news

Fermer