rechercher

À l’occasion de la deuxième édition du Circular by Design Challenge Award, le 21 avril, le designer de matériaux et consultant international Karsten Bleymehl sera l’orateur principal.

Depuis 2005, il travaille en tant que consultant indépendant, mettant en relation fournisseurs et utilisateurs de matériaux et de technologies innovants dans le monde entier. Il aide les entreprises à concevoir des matériaux et à élaborer des stratégies de développement durable et a déjà réalisé plus de 200 projets d’innovation pour des clients issus de plus de 20 secteurs en Europe, aux États-Unis et en Asie.

Karsten Bleymehl est titulaire d’un diplôme en mécanique industrielle et diplômé en conception de produits. De 2005 à 2013, il a contribué de manière décisive à la mise en place et à la gestion du bureau allemand de la célèbre société de conseil et matériauthèque new-yorkaise Material ConneXion.

Il a ensuite fondé sa propre société, MRC – Materials Research & Consulting, spécialisée dans la recherche individuelle sur les matériaux et les technologies, ainsi que dans la gestion de projets de R&D, de l’idéation au lancement de la production en série.

Il y a deux ans, il a également fondé The Circular Materials GmbH avec d’autres partenaires partageant une profonde passion pour l’innovation et la durabilité. Circular Materials est un lieu d’accueil pour les ressources recyclées innovantes ayant le potentiel de faire passer l’économie circulaire des pionniers aux acteurs économiques traditionnels.

Monsieur Bleymehl, pensez-vous que le design et l’innovation sont intrinsèquement interdépendants et que chacun a besoin de l’autre pour exister?

«Pour moi, le design est très lié à l’innovation. Il y a des aspects purement esthétiques dans le design, tout comme il y a des innovations techniques pures comme les technologies ou les processus de production. Mais un designer intelligent les utilise toujours pour créer des designs significatifs et innovants.

J’aime transférer des technologies et des matériaux d’un secteur à l’autre. Pourquoi ne pas utiliser une machine à tricoter informatisée pour produire des masques réutilisables au lieu de pulls?

Nous disposons aujourd’hui de davantage de modèles commerciaux, de technologies et de matériaux dotés d’un ADN de durabilité intrinsèque.

Vous avez commencé vos activités en 2005. Plus de 15 ans plus tard, quelles sont les principales différences en termes d’intégration des questions de durabilité dans vos projets?

«En 2005 déjà, la durabilité a toujours été très importante dans bon nombre de projets. La durabilité est un paramètre normal, au même titre que la résistance à la traction ou le prix, qu’il faut respecter. À l’époque, nous avions déjà développé des innovations durables pour des entreprises, même si certaines d’entre elles n’ont pas été produites en série.

La différence est qu’aujourd’hui, davantage de marques les appliquent largement sur le marché. Nous disposons aujourd’hui de davantage de modèles commerciaux, de technologies et de matériaux dotés d’un ADN de durabilité intrinsèque. Et heureusement, les législateurs ont également agi dans l’intervalle. »

Quels sont, aujourd’hui, les plus grands défis auxquels vous devez faire face?

«Découpler la croissance économique de l’utilisation des ressources. Boucler la boucle et recycler les produits en fin de vie en flux de matériaux de haute qualité reste un défi. Mais il faut aussi penser au-delà du recyclage, concevoir des solutions plus réutilisables, notamment en matière de conception d’emballages, et faire comprendre aux consommateurs qu’il n’est pas possible de consommer pour sortir du dilemme de la surutilisation des ressources et des émissions.

Dans notre société d’abondance, nous devons commencer à réaliser que nous avons besoin de moins de ressources. Cela n’a rien à voir avec la pénurie, mais avec un mode de vie plus sain et encore plus de plaisir. »

Découpler la croissance économique de l’utilisation des ressources. Fermer les boucles en créant des flux de matériaux de haute qualité est toujours un défi. Mais il faut aussi penser au-delà du recyclage en circuit fermé et concevoir davantage d’options de réutilisation, notamment dans la conception des emballages, et sensibiliser les consommateurs au fait qu’il n’y a pas de possible de sortir du dilemme de l’utilisation des ressources et des émissions.

Dans notre société d’abondance, nous devons commencer à réaliser que nous avons besoin de moins de ressources. Cela n’a rien à voir avec la pénurie, mais avec un mode de vie plus sain et encore plus de plaisir.

Ressentez-vous une réelle prise de conscience de la part de l’«écosystème économique» concernant les aspects écologiques/durables/circulaires des affaires?

«Absolument. Outre la perception des consommateurs qui considèrent que l’engagement des marques est très important, les réglementations comme celles qui ont été récemment adoptées en Angleterre (30 % de contenu recyclé dans les emballages) et l’approvisionnement en ressources et en énergie à long terme influencent la planification de la stratégie économique.»

 

Vous voulez assister aux Circular by Design Challenge Awards 2022? Inscrivez-vous maintenant!

Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Un nouveau responsable pour le Luxembourg Creative Industries Cluster

20-01-2023

Le 16 janvier 2023, Kristian Horsburgh a rejoint Luxinnovation en tant que nouveau manager du Luxembourg Creative Industries Cluster. Passionné par l'intersection entre la créativité et le monde des affaires, il se réjouit d'aider le secteur à se développer davantage et à trouver de nouvelles synergies avec d'autres segments de l'économie luxembourgeoise.
Lire plus

Les deux premières start-up luxembourgeoises reçoivent un financement de l’EIC Accelerator

19-01-2023

La Commission européenne a récemment annoncé qu'Arspectra et Circuli-ion ont obtenu un financement de l'accélérateur du Conseil européen de l'innovation (EIC). Il s'agit du financement le plus prestigieux disponible pour les start-ups du programme Horizon Europe de l'UE. Luxinnovation a soutenu les tout premiers lauréats luxembourgeois de l'EIC Accelerator lors du processus de candidature.
Lire plus

Un modèle de référence pour l'innovation durable

18-01-2023

La durabilité et la compétitivité à long terme vont de pair – mais la durabilité est un vaste concept, et il n'est pas toujours facile pour les entreprises qui veulent avancer dans ce domaine de savoir par où commencer. Afin d'inspirer et d'orienter les acteurs économiques, Luxinnovation a élaboré un modèle de référence pour l'innovation durable.
Lire plus

Toutes les news

Fermer