rechercher

L’industrie entre dans une nouvelle ère de procédés de fabrication et d’interactions clients entièrement automatisés, résumé sous l’appellation Industrie 4.0. «Notre initiative D4I vise à sensibiliser et à informer les entreprises sur les thématiques et technologies en relation avec la transformation digitale de l’industrie», explique René Winkin, le directeur de la FEDIL. Un message parfaitement reçu chez Ceratizit, qui a pris à bras le corps le chantier de cette mutation afin de mieux répondre aux besoins de ses clients.

La numérisation : La clé du succès

La numérisation est au cœur du problème. « Notre vision est de disposer d’un outil permettant à nos clients de saisir en ligne leurs exigences pour nos produits et, en un clic, lancer le processus de fabrication dans notre usine », explique Claude Dieschbourg, responsable Digitalisation & Industry 4.0 chez Ceratizit. « L’ensemble du processus d’ingénierie – la définition de chaque étape du processus de production, la planification, la préparation d’un devis et le calcul du prix exact et de la date de livraison – devrait devenir automatique ».

Pour que les clients puissent concevoir leurs propres produits via notre interface, nous devons simuler toutes les étapes que ces produits doivent franchir jusqu’à leur finalisation.

Ceratizit a choisi de collaborer pour ce projet de grande envergure avec le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) afin de bénéficier de ses connaissances en analyse de données et en intelligence artificielle. « Pour que les clients puissent concevoir leurs propres produits via notre interface, nous devons simuler toutes les étapes que ces produits doivent franchir jusqu’à leur finalisation », précise Laurent Federspiel, Executive Assistant chez Ceratizit. « Le LIST nous aide à développer un modèle mathématique – une sorte de jumeau numérique – de notre usine qui sera utilisé pour calculer automatiquement la manière dont les différentes machines devront être configurées afin d’obtenir le résultat souhaité. Avec environ un millier de machines différentes sur le site, le défi est énorme. »

Faire face au big data

Cette transformation numérique comprendra la manipulation et l’analyse d’énormes quantités de données. « C’est un nouveau domaine d’expertise pour Ceratizit. Le LIST nous aide à lancer le processus et à mettre en place les bons outils et bases de données. À l’avenir, nous devrons certainement embaucher davantage d’experts en mégadonnées », prévoit Claude Dieschbourg. « Nous analysons également notre réseau pour identifier les start-up luxembourgeoises qui pourraient nous aider à aller plus loin dans le processus », ajoute Laurent Federspiel.

Ceratizit est membre du Luxembourg Materials & Manufacturing Cluster et a contacté Luxinnovation à un stade précoce de son projet Industry 4.0 pour en explorer les possibilités de cofinancement. L’agence a aidé l’entreprise à préparer une demande bien structurée de subvention R&D émanant du ministère de l’Économie et a notamment contribué à la définition de la portée du projet, à l’évaluation des risques techniques et à la configuration du budget.

La mise en œuvre de l’Industrie 4.0 n’est pas une évolution, mais une révolution, et nous sommes déterminés à rester au sommet.

Luxinnovation a également contribué à mettre en place la collaboration avec le LIST de telle sorte que Ceratizit puisse bénéficier d’un cofinancement supplémentaire de 15%. Cependant, le projet commun avec le LIST n’est que le début. « C’est la première pièce du puzzle, mais nous devrons en ajouter beaucoup d’autres », estime Laurent Federspiel. «La mise en œuvre de l’Industrie 4.0 n’est pas une évolution, mais une révolution, et nous sommes déterminés à rester au sommet».

C’est aussi pour permettre à l’ensemble des entreprises de mener à bien cette « révolution » que Luxinnovation, avec la FEDIL et la Chambre de Commerce, ont initié le projet « Digital Innovation Hub Luxembourg (DIH-L). « Ce projet a pour objectif de mettre en place un DIH luxembourgeois, une sorte de guichet unique auquel les entreprises peuvent s’adresser pour obtenir de l’aide dans leurs démarches de digitalisation », résume René Winkin. « Le DIH luxembourgeois sera axé sur les technologies liées à l’industrie 4.0. »

Cet article a initialement été publié dans le Rapport annuel 2018 de Luxinnovation.

Lire plus

Industrie durable : faire la différence

08-06-2022

L'édition 2022 de la Smart Manufacturing Week bat son plein à la Chambre de commerce, avec pour thème principal la fabrication durable. Le premier jour de l'événement a mis au défi les entreprises de tous les secteurs d'activité de déterminer les domaines dans lesquels elles peuvent faire la différence et de lancer des actions concrètes, pour leur propre bénéfice comme pour celui du monde.
Lire plus

Le premier DIH ON TOUR est un succès

21-12-2021

Du 25 octobre au 16 novembre 2021, l'équipe du Luxembourg Digital Innovation Hub (L-DIH) a fait le tour du pays avec son bus jaune pour rencontrer des entreprises manufacturières et discuter de leur transformation numérique et de la mise en œuvre d'une approche industrie 4.0. L'exercice a été considéré comme un succès, et l'équipe a l'intention de le répéter en 2022.
Lire plus

La Smart Manufacturing Week se précise!

21-10-2021

Du 17 au 19 novembre, les meilleures pratiques en matière de digitalisation dans le domaine de l’industrie seront passés en revue à l’occasion de cet événement annuel.
Lire plus

Technologies et transport routier: donnez votre avis!

29-09-2021

Les entreprises du secteur de l’automobile sont invitées à participer à une étude européenne sur l’impact des évolutions technologiques sur le marché des transports.
Lire plus

Gagner un avantage compétitif avec les données

20-04-2021

Permettre aux entreprises de mieux exploiter les données: tel est l’objectif du centre national de compétences pour le calcul haute performance, mis en place actuellement par Luxinnovation, l'Université du Luxembourg et LuxProvide. Explications.
Lire plus

Resources all news

Fermer