rechercher

Au sein du vaste plan de relance de l’économie nationale «Neistart Lëtzebuerg» présenté au printemps dernier, le programme Fit 4 Resilience constitue un maillon fort du dispositif mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises directement touchées par la crise du Covid-19.

Initié par le ministère de l’Économie, développé et géré par l’agence nationale de l’innovation, Luxinnovation, ce programme est spécifiquement destiné aux organisations de toutes tailles (des petites PME artisanales aux grands groupes industriels) impactées de manière significative par la pandémie de Covid.

Il consiste en l’élaboration, avec l’aide d’un consultant agréé, d’une feuille de route et une liste d’actions à mettre en œuvre, permettant ainsi à l’entreprise de se doter d’une véritable stratégie de développement à plus long terme, dans laquelle une attention toute particulière est portée à la digitalisation et à la durabilité.

Cette démarche se base notamment sur l’identification des raisons –internes et externes– qui ont mené les entreprises là où elles en sont, et sur l’analyse approfondie de leurs forces et faiblesses.

L’exercice a le double intérêt de les aider, non seulement à surmonter ce cap difficile, mais aussi à se projeter dans l’avenir en trouvant des manières de se réinventer.

Brasserie Nationale s’est remise en question…

Certaines entreprises ont déjà terminé cet exercice stratégique d’introspection et de projection. C’est le cas, par exemple, de la Brasserie Nationale (propriétaire des marques de bière Bofferding et Battin et de l’eau minérale Lodyss), un des fleurons de l’industrie luxembourgeoise, qui a subi de plein fouet les mesures de confinement et les fermetures imposées dans le secteur de l’Horeca. Avec un impact estimé sur le chiffre d’affaires de plus de 20 millions d’euros, soit un quart du chiffre d’affaires global.

«La tempête que nous traversons est un catalyseur qui nous a forcés à nous remettre en question», explique Frédéric de Radiguès, le directeur général de la Brasserie Nationale. «Ce programme Fit 4 Resilience nous a permis d’identifier des leviers d’efficacité très innovants.»

Il en a résulté trois projets majeurs : une meilleure utilisation des eaux usées (jusqu’à 70% de réutilisation); une digitalisation accrue de la relation entre la Brasserie et ses clients et une optimisation des lignes de production en vue de réduire les stocks et s’appuyer sur meilleure rotation des produits.

La Brasserie Nationale prévoit désormais de soumettre une demande d’aide financière au ministère de l’Économie, dans le cadre du nouveau régime d’aides aux projets d’investissements dans l’ère du Covid-19, entré en vigueur cet été.

… et Instaltec est ressortie plus forte

De son côté, Instaltec, PME artisanale spécialisée dans le domaine des énergies alternatives, des sanitaires, du chauffage et de la ventilation, a trouvé dans ce programme stratégique l’opportunité de ressortir plus fort de la crise.

«Nous avons mis à profit la période de confinement qui nous a été imposée pour réfléchir à une meilleure façon de nous organiser», indique Marcel Frick, l’administrateur-délégué d’Instaltec. «Ce programme Fit 4 Resilience nous a notamment montré comment privilégier davantage la digitalisation dans notre organisation.»

Ainsi, l’entreprise a fait l’acquisition de nouveaux logiciels informatiques, ce qui lui a permis non seulement d’améliorer la gestion interne, mais aussi la qualité de la relation avec ses clients.

«Une analyse approfondie du marché nous a également permis de nous rendre compte que nous devions davantage nous concentrer sur les clients particuliers qui ont vraiment besoin de nos services», explique M. Frick qui, en 2004, avait pris la succession de son père à la tête de l’entreprise qu’il avait fondée en 1976.

Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Un nouveau responsable pour le Luxembourg Creative Industries Cluster

20-01-2023

Le 16 janvier 2023, Kristian Horsburgh a rejoint Luxinnovation en tant que nouveau manager du Luxembourg Creative Industries Cluster. Passionné par l'intersection entre la créativité et le monde des affaires, il se réjouit d'aider le secteur à se développer davantage et à trouver de nouvelles synergies avec d'autres segments de l'économie luxembourgeoise.
Lire plus

Les deux premières start-up luxembourgeoises reçoivent un financement de l’EIC Accelerator

19-01-2023

La Commission européenne a récemment annoncé qu'Arspectra et Circuli-ion ont obtenu un financement de l'accélérateur du Conseil européen de l'innovation (EIC). Il s'agit du financement le plus prestigieux disponible pour les start-ups du programme Horizon Europe de l'UE. Luxinnovation a soutenu les tout premiers lauréats luxembourgeois de l'EIC Accelerator lors du processus de candidature.
Lire plus

Un modèle de référence pour l'innovation durable

18-01-2023

La durabilité et la compétitivité à long terme vont de pair – mais la durabilité est un vaste concept, et il n'est pas toujours facile pour les entreprises qui veulent avancer dans ce domaine de savoir par où commencer. Afin d'inspirer et d'orienter les acteurs économiques, Luxinnovation a élaboré un modèle de référence pour l'innovation durable.
Lire plus

Toutes les news

Fermer