rechercher

Avec le développement des nouvelles technologies, la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) se sont invitées dans notre quotidien. Le domaine du gaming, notamment, en est très friand et permet la mise en œuvre de belles possibilités ludiques.

Dans la sphère professionnelle, AR et VR se développent aussi de manière concrète et offrent des nouvelles perspectives pour tous types de professions, y compris artisanales.

C’est précisément l’objet du dernier «Club Inno» organisé conjointement par Luxinnovation, la Chambre des métiers et le réseau EEN, sur le thème «La réalité virtuelle et augmentée dans l’Artisanat». Car que ce soit lors de la planification, de la prise de décision ou pour des réparations par exemple, ces technologies peuvent fournir une aide précieuse non négligeable aux artisans.

Les termes «réalité virtuelle» et «réalité augmentée» peuvent encore un peu effrayer, car leur périmètre n’est pas toujours bien connu. La réalité virtuelle permet d’immerger une personne dans un monde virtuel en se servant de casques ou de lunettes spéciales permettant une vision globale (360°) du monde répliqué en 3D. La réalité augmentée, elle, consiste à ajouter une image numérique dans un environnement réel.

Désacraliser ces deux concepts a été l’un des objectifs de Matthieu Bracchetti, Founder & CEO de la société Virtual Rangers, invitée de ce «Club Inno». Créée en 2017, la société propose des solutions VR / AR adaptées à tous types d’activité.

Technologies accessibles

C’est ainsi que la société a développé des outils de formation à destination des personnels médicaux: munis d’un casque de réalité virtuelle, ils peuvent s’entraîner à équiper/déséquiper des matériels de protection dans le cadre de la Covid. «Cela leur permet de répéter les bons gestes pour bien intégrer les procédures. C’est le cas actuellement avec la Covid, mais cela pourra ensuite être transposé en cas de futures autres pandémies», a expliqué M. Bracchetti.

D’autres applications permettent, par exemple, de simuler un incendie, de vérifier les procédures puis former les personnels en essayant de les mettre sous un stress équivalent à celui de la réalité.

Réalité virtuelle et réalité augmentée sont deux technologies qui ne nécessitent pas forcément un équipement lourd et onéreux. On pense évidemment aux casques/lunettes qui permettent l’immersion totale de l’utilisateur dans un nouvel environnement (réalité virtuelle), mais dans le cas de la réalité augmentée, des smartphones ou des tablettes suffisent pour exploiter efficacement cette technologie. Il s’agit, en effet, de superposer des éléments virtuels à une image réelle obtenue via la caméra d’un appareil mobile.

«Cela permet aussi de coupler ces images avec d’autres éléments techniques», indique M. Bracchetti. «Nous pouvons, par exemple, visualiser un bâtiment en 3D, ce qui , en soi, n’est pas nouveau, mais cela peut se faire en synchronisant les informations issues du Building Information Modeling (BIM). C’est là où réside l’innovation.»

Créer une telle expérience virtuelle est, de nos jours, relativement facile. Un investissement de quelques milliers d’euros peut suffire pour démarrer un projet. «Créer des modèles 3D peut se faire à partir de simples plans, en utilisant un scanner 3D, qui permet d’avoir un nuage de points permettant de convertir ensuite modèle 3D. Les smartphones les plus récents permettent de le faire. Tout est possible, en termes de conception. Il faut juste veiller à ne pas créer des environnements trop complexes, afin de garder une expérience d’utilisation plus fluide et naturelle. L’expérience utilisateur doit être au cœur des réflexions, même si c’est celle qui prend le plus de temps dans les projets.»

«Un boom»

En amont de la réalité virtuelle et augmentée se trouve la réalité assistée, qui est un premier pas vers une utilisation efficace de ces nouvelles technologies. «C’est un moyen ingénieux de communication rapide et quasi-personnel qui nous a énormément aidé lors des confinements successifs», a expliqué Dr. Pierre Orlewski, head of Open Innovation & Technology Scouting chez Goodyear.

Les opérateurs concernés ont été équipés d’un casque connecté (Wifi, 3G, 4G, 5G) muni d’une caméra haute-résolution, de capteurs de mouvement de têtes et d’un moniteur près de l’œil droit permettant de lire des infos. «Un tel équipement est compatible avec les casques et les lunettes de protection usuels. Il revient à environ 1.600 euros pièce».

Ainsi, une assistance à distance est rendue possible et permet d’éviter la présence d’un expert sur place. «L’opérateur peut garder les mains libres lors de son intervention et peut échanger en temps réel des informations avec un mentor qui voit tout en temps réel et peut ainsi aider lors de l’intervention».

Il est clair que la crise sanitaire, avec ses règles de distanciation sociale, a mis en avant les avantages de ce type de solutions. «Il y a un boom des marchés AR/VR et l’avancement des technologies permettra de réduire les coûts d’entrée et du coup une diffusion encore plus large», note Claude Hostert, SME Performance Advisor chez Luxinnovation.

L’agence nationale de promotion de l’innovation, aux côtés de la Chambre des Métiers, se tient à la disposition des entreprises souhaitant être accompagnées dans des projets d’innovation, qu’ils soient liés à l’utilisation de l’AR/VR ou non.

Le prochain «Club Innovation» se déroulera vers la fin septembre sur la thématique des matériaux sains. Restez connectés!

 

Lire plus

Une première cartographie des facilitateurs de la durabilité

26-01-2023

Sur quelles technologies, solutions et compétences les entreprises peuvent-elles compter dans leurs efforts pour devenir plus durables ? Forte de son expertise dans la cartographie de différents secteurs économiques, Luxinnovation a récemment publié une cartographie des facilitateurs de la durabilité au Luxembourg.
Lire plus

Pôle Automobile Européen : Renforcer la coopération automobile transfrontalière

23-01-2023

Après 4 années d’activités intenses, le projet Interreg Pôle Automobile Europeen (PAE) s’est clôturé fin décembre 2022 à Strasbourg en présence des cinq partenaires belges, français et luxembourgeois et cinq partenaires associés allemands sous la coordination de la CCI Grand Est. Anthony Auert, manager du Luxembourg AutoMobility Cluster, fait le point sur les résultats du projet.
Lire plus

Un nouveau responsable pour le Luxembourg Creative Industries Cluster

20-01-2023

Le 16 janvier 2023, Kristian Horsburgh a rejoint Luxinnovation en tant que nouveau manager du Luxembourg Creative Industries Cluster. Passionné par l'intersection entre la créativité et le monde des affaires, il se réjouit d'aider le secteur à se développer davantage et à trouver de nouvelles synergies avec d'autres segments de l'économie luxembourgeoise.
Lire plus

Les deux premières start-up luxembourgeoises reçoivent un financement de l’EIC Accelerator

19-01-2023

La Commission européenne a récemment annoncé qu'Arspectra et Circuli-ion ont obtenu un financement de l'accélérateur du Conseil européen de l'innovation (EIC). Il s'agit du financement le plus prestigieux disponible pour les start-ups du programme Horizon Europe de l'UE. Luxinnovation a soutenu les tout premiers lauréats luxembourgeois de l'EIC Accelerator lors du processus de candidature.
Lire plus

Un modèle de référence pour l'innovation durable

18-01-2023

La durabilité et la compétitivité à long terme vont de pair – mais la durabilité est un vaste concept, et il n'est pas toujours facile pour les entreprises qui veulent avancer dans ce domaine de savoir par où commencer. Afin d'inspirer et d'orienter les acteurs économiques, Luxinnovation a élaboré un modèle de référence pour l'innovation durable.
Lire plus

Toutes les news

Fermer