rechercher

Le CIL propose une plateforme d’échanges aux industriels qui souhaitent allier leurs forces et s’unir afin de travailler ensemble sur des projets d’intérêt majeur. Cette nouvelle entité, au statut juridique d’ASBL, a vu le jour en 2018 et vient compléter le National Composite Center – Luxembourg (NCC-L) en rassemblant les industriels désirant travailler ensemble sur des projets d’envergure.

Hébergé par le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), le NCC-L se présente comme un laboratoire dédié aux recherches sur les matériaux composites menées en partenariat avec l’industrie luxembourgeoise. En mettant à disposition des entreprises l’équipement et les compétences recherche nécessaires, le NCC-L permet de mettre au point de nouveaux matériaux composites ou technologies innovantes touchant un large secteur comme celui de l’automobile, de l’aéronautique ou de l’énergie.

Former un résesau d’excellence

Créé par les membres fondateurs du National Composite Initiative-Luxembourg, le CIL prend ses quartiers, quant à lui, chez Luxinnovation. En mettant en commun leurs compétences et expériences diverses, les membres du CIL mutualisent leurs forces pour répondre aux challenges rencontrés et développer de nouvelles solutions innovantes. «Les entreprises ont identifié six thématiques sur lesquelles elles souhaitent se focaliser principalement: les propriétés de surfaces des matériaux composite, les fibres thermoplastiques, le recyclage des matériaux composites, les bio composites, les méthodes de tests non destructives et enfin un sixième axe, qui est en fait transversal, celui de la simulation», explique Caroline Muller, Cluster Manager – Materials & Manufacturing chez Luxinnovation.

Dans un souci constant d’innovation et de performance industrielle, les membres du CIL travaillent sur des problématiques d’actualité. Une des préoccupations majeures reste celle du recyclage. Alors que superposer plusieurs matériaux est une pratique courante et apporte de nombreuses fonctionnalités, se pose aussi la question de comment séparer ces multicouches et de leur recyclage.» Il s’agit ici de problématiques que les entreprises du secteur connaissent bien», affirme Caroline Muller. «Les contraintes liées au recyclage sont d’ailleurs de plus en plus présentes, puisque d’ici peu les utilisateurs de pièces composites seront responsables de la fin de vie de leurs produits», précise-t-elle.

Faire rayonner l’expertise nationale et compléter la chaine de valeur

Le CIL a également pour mission de promouvoir toutes les technologies et forces disponibles au Luxembourg. La filière luxembourgeoise des composites a de nombreuses opportunités à offrir. Selon Caroline Muller, « il y a une bonne complémentarité entre les membres, nous avons des spécialistes de la simulation, du traitement de surface par plasma atmosphérique, mais aussi des spécialistes des fibres ou en injection plastique. Ce qui fait la force du CIL, c’est que ces entreprises peuvent travailler sur des sujets qui ne sont pas confidentiels, elles ne sont pas en concurrence, elles avancent ensemble ».

Nous avons des spécialistes de la simulation, du traitement de surface par plasma atmosphérique, mais aussi des spécialistes des fibres ou en injection plastique.

Les membres du CIL sont également membres du Luxembourg Materials & Manufacturing Cluster, au sein duquel a germé l’idée initiale de création d’un centre national composite. « Ce regroupement est finalement la réalisation concrète de notre mission qui consiste à identifier les compétences et les besoins des entreprises. Quand il y a une idée ou une thématique phare, et qu’il y a suffisamment d’industriels intéressés, on peut arriver à ce genre de projets de grande envergure », se réjouit Caroline Muller.

Le CIL est ouvert à tous les acteurs nationaux mais aussi plus largement aux entreprises internationales. Même si le Luxembourg n’a pas à rougir de son industrie composite, les pays les plus avancés en la matière restent les États-Unis, le Japon, la France et l’Allemagne. Afin de mettre en avant son potentiel et d’attirer de nouvelles entreprises sur le territoire, le Luxembourg a renouvelé sa participation au salon international JEC World. «Il s’agit de l’événement le plus représentatif en matière de nouvelles technologies et matériaux, tous les centres composites d’Europe et internationaux y sont présents. C’est une excellente vitrine pour les entreprises du CIL mais aussi pour le pays», explique Caroline Muller. Le CIL a donc participé au JEC en 2019 et a contribué activement à renforcer la visibilité du domaine des composites, un secteur en pleine croissance.

Cet article a initialement été publié dans le Rapport annuel 2018 de Luxinnovation.

Lire plus

EcoInnovation et Manufacturing main dans la main

17-07-2019

Ce mardi 2 juillet, les clusters EcoInnovation et Materials & Manufacturing ont organisé une édition conjointe de leur événement «Present Yourself»: une opportunité pour quelques-uns des membres de ces deux clusters de présenter leurs activités devant d’autres membres.
Lire plus

Florec, ou l’économie circulaire quantifiée

12-07-2019

Industriels et chercheurs publics sont de plus en plus souvent impliqués, ensemble, dans des projets touchant à l’économie circulaire. Le LIST et Tarkett, par exemple, mettent actuellement la dernière main à un projet permettant une analyse financière plus poussée des processus circulaires.
Lire plus

Rencontre européenne : Technologies Clés Émergentes dans le volet NMBP

27-06-2019

EEN Luxembourg a participé à une rencontre de partenaires européens, le 27 juin dernier à Strasbourg, organisée par le réseau EEN, la Commission européenne et l’agence régionale d'innovation de la Région Grand-Est, Grand E-nov.
Lire plus

Les bouchons poussés toujours plus loin

07-06-2019

Un objet aussi banal, en apparence, qu’une capsule de bouteille, peut néanmoins être porteur de belles innovations technologiques. Établi à Foetz depuis 2017, le centre de développement technologique de Guala Closures Group excelle en la matière, prix internationaux à l’appui.
Lire plus

En route vers l'Industrie 4.0

31-05-2019

Afin de maintenir la compétitivité et d’augmenter leur productivité sur les marchés internationaux, il est devenu indispensable pour les entreprises du secteur manufacturier luxembourgeois d’entreprendre une transition vers l’industrie 4.0. Le projet « Customer to Customer Digitalisation » de l’entreprise de produits en matériaux durs Ceratizit, conçu et cofinancé avec le soutien de Luxinnovation, constitue un exemple grandeur nature de ce qui peut être fait.
Lire plus

Toutes les news

Fermer