rechercher

Créée en 2017, la société Shime a démarré ses activités dans le domaine du développement durable appliqué aux entreprises. Membre de l’association des professionnels de la RSE (ProRSE), elle est labellisée «Entreprise Responsable» par l’INDR (l’Institut National pour le Développement durable et la Responsabilité sociale des entreprises) et a reçu le label «Made in Luxembourg» notamment pour ses différentes activités de conseil et audit RSE. Elle accompagne les entreprises dans la mise en place d’une démarche RSE et dans l’obtention de ce label ESR délivré par l’INDR.

En 2020, la société a pris un nouveau virage, en cherchant à développer de nouvelles activités dans le domaine environnemental. «Le développement durable fait partie de notre ADN et nous avons décidé d’agir davantage sur le pilier environnemental de la RSE», explique Stéphane Borzellino, directeur – chef de projet chez Shime. «Nous avons choisi de nous consacrer à la gestion des déchets et en particulier à la collecte et au recyclage des mégots de cigarettes».

M. Borzellino et Stéphane Hérard, directeur-gérant de la société luxembourgeoise, ont connaissance d’une entreprise bretonne, MéGO, la seule en Europe à proposer un service de collecte et de recyclage de mégots de cigarettes pour les transformer en mobilier urbain. Shime en est ainsi devenue le partenaire exclusif pour les territoires du Luxembourg, de la Belgique et du département français de la Moselle. Elle en a fait son activité principale à laquelle est dédiée une équipe d’une demi-douzaine de personnes.

«Un double objectif»

«Nous nous sommes rendus compte que les infrastructures existantes pour collecter et lutter contre les jets de mégots n’était pas suffisantes et qu’il fallait développer une offre en la matière», explique M. Borzellino. Le besoin est là: un seul mégot de cigarette peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau et contient plus de 2.500 substances chimiques qui se déversent dans la nature. «C’est un véritable fléau écologique», note-t-il.

Shime a ainsi démarré le développement de bornes connectées qui, in fine, doivent inciter les fumeurs à se déplacer et effectuer un geste éco-responsable. «Notre démarche vise à répondre à un double objectif: inciter la population à adopter un comportement éco-responsable vis-à-vis des mégots et capter un grand nombre de mégots dans le cadre d’une filière de collecte et traitement de ce déchet qui est en cours de création.»

A l’automne 2020, la société a fait appel à Luxinnovation pour être accompagnée, mais aussi challengée dans son approche. «Nous voulions avoir un regard critique sur notre démarche. C’est là qu’il nous a été proposé de présenter une demande d’aide de procédé d’innovation. Nous nous sommes alors mis à la tâche et avons travaillé avec l’équipe de Luxinnovation de manière très itérative: à chaque fois que nous faisions une avancée sur ce projet, nous lui en faisions part et nous échangions les informations et débattions des différentes idées. Nous avons avancé comme ça jusqu’au dépôt du dossier auprès du ministère un mois plus tard.»

Des aides d’État

La démarche a été payante, puisqu’au début de l’année, le ministère de l’Économie accordait la subvention demandée. «Nous avons été fiers et honorés de cette reconnaissance. Pour nous, cela a signifié que nous avions eu raison d’avoir un haut niveau d’exigence qui soit à la hauteur de la confiance et des sommes engagées par le ministère.»

La phase de conception de la borne de collecte est maintenant bien lancée. Les premiers tests grandeur nature sont attendus vers la fin de cette année. En attendant, six communes du pays, représentant 10% de la population nationale totale, se sont engagés avec Shime dans une démarche «zéro mégot».

«La société a initié le changement de son business model juste avant le début de la crise sanitaire et économique. Il s’agit-là d’un bel exemple d’entreprise ciblé par les aides à l’investissement dans l’ère du Covid-19 (Neistart-ICO) du ministère de l’Économie», explique Maximilian Przybyl, Advisor – Corporate R&D and Innovation Support chez Luxinnovation, qui a accompagné la société. «Grâce à cet instrument d’aide, Shime peut réaliser un projet stratégique lui permettant de s’adapter à un nouvel environnement et de rebondir au plus vite après la crise.»

Lire plus

Paul Helminger est décédé

19-04-2021

L’ancien secrétaire d’État à l’Économie, qui nous a quitté ce samedi à l'âge de 80 ans, était à l’origine de la création de Luxinnovation.
Lire plus

Le régime d’aide «Covid-19» prolongé jusque la fin de l’année

08-04-2021

Le ministère de l'Économie prolonge le régime d'aides pour stimuler les investissements dans l'ère COVID-19. Par ailleurs, le montant maximum de l'aide octroyée par entreprise passe à 1,8 million d'euros.
Lire plus

Partez à la rencontre des zèbres!

06-04-2021

Le lancement officiel de la série de webinaires «Meet the Zebras», organisée par le Luxembourg Creative Industries Cluster, a mis en avant l’importance des industries créatives dans l’économie et le business.
Lire plus

Focus sur les collaborations cross-sectorielles

06-04-2021

L’événement «Present Yourself» du 26 mars dernier a montré comment favoriser de nouvelles opportunités de business grâce à des collaborations intersectorielles.
Lire plus

Infrastructures et services cloud: appel à participation

02-04-2021

Le ministère de l'Économie lance un appel aux opérateurs économiques souhaitant participer au développement des infrastructures et services cloud de nouvelle génération dans le cadre d'un projet important d'intérêt européen commun (IPCEI).
Lire plus

Toutes les news

Fermer